News Résultats en direct
Rennes

Stade Rennais, Letang revient sur l'arrivée avortée de Koscielny

10:00 UTC+2 10/09/2019
Olivier Letang Rennes
Le président de Rennes a livré ses vérités sur la non venue du défenseur central et a remercié Hatem Ben Arfa pour son année passée au club.

Le Stade Rennais réalise un début de saison canon. Et si les Bretons sont aussi bien classés en Ligue 1 c'est aussi grâce à un été bien maîtrisé. Certes, Rennes a perdu Ismaïla Sarr, Hatem Ben Arfa, libre, ou encore Benjamin André, parti à Lille, mais en coulisses les dirigeants ont travaillé sur le mercato afin de construire une belle équipe. Le Stade Rennais était notamment longtemps en pole position pour accueillir Laurent Koscielny, mais ce dernier a finalement rejoint Bordeaux.

Dans une interview accordée à l'émission En Pleine Lucarne sur la chaîne TVR, Olivier Letang, grand artisan du mercato rennais, est revenu sur le transfert avorté de Laurent Koscielny en Bretagne : "C’est nous qui sommes sortis du dossier à un moment donné. On a fait un pas en arrière dans la mesure où Laurent a eu 34 ans et a signé un contrat de cinq ans pour Bordeaux. On ne souhaitait pas réaliser un engagement aussi long pour le club".

"Camavinga n'a que 16 ans, il faut le protéger"

Le président du Stade Rennais a également remercié Hatem Ben Arfa, même si ce dernier a eu des déclarations maladroites en fin de saison dernière et aurait pu rester en Bretagne plutôt que de se retrouver sans club, comme c'est le cas actuellement : "Ça c’est Hatem. Il faut connaître Hatem. Il a été important pour le Stade Rennais. Il nous a apporté beaucoup de choses. Un, sa qualité. Deux, et j’en ai parlé avec certains joueurs, il a aussi permis à certains joueurs de se décomplexer.

"Ils se disaient : “oui on peut avoir un joueur comme ça à côté de nous”. J’ai des joueurs qui sont toujours au club qui m’ont dit à la fin de la saison : “merci c’était fantastique et on ne pensait pas en signant au Stade Rennais qu’on pourrait participer à une compétition européenne est qu’on pourrait gagner un trophée”. Ce qui veut dire qu’il y avait un certain nombre de barrière psychologique qu’il a fallu enlever. Ça ne se fait pas seulement en le disant, il faut travailler, mettre une place une organisation autour d’eux pour en tirer la quintessence", a ajouté Olivier Letang.

Enfin, le président du Stade Rennais a expliqué comment il avait fait pour prolonger sa pépite, Eduardo Camavinga"Avant de prolonger, beaucoup de gros clubs ont appelé ses agents pour qu’il ne prolonge pas. On connaît le jeu médiatique qui peut l’emmener très haut ou très bas. C’est pour ça qu’on le protège médiatiquement. On savait qu’il allait éclore, c’est pour ça qu’on a laissé partir certains joueurs pour lui laisser de la place. (…) Il ne faut pas oublier qu’il n’a que 16 ans. Il faut le protéger sur ces aspects là, on n’a pas encore un rythme d’un match tous les trois jours".