News Résultats en direct
Ligue 1

Homophobie - La ministre des Sports Maracineanu répond de nouveau à Le Graët

17:50 UTC+2 10/09/2019
Roxana Maracineanu
Roxana Maracineanu, la Ministre des Sports, a réagi aux derniers propos tenus par le président de la FFF, Noël Le Graët.

Noël Le Graët continue de défrayer la chronique et susciter beaucoup de remous à travers ses commentaires concernant le problème de l’homophobie dans les stades français. L’homme fort de la FFF avait déclaré il y a quelques jours qu’il était contre l’interruption des rencontres. Et, ce mardi, il en a remis une couche en indiquant qu’il était « totalement contre » ce procédé.

Comme on pouvait s’y attendre, cette prise de position a été largement commentée et aussi critiquée. Notamment par ceux qui luttent contre ce fléau, comme les militants anti-homophobie. Et ces derniers n’ont pas été les seuls à exprimer leur mécontentement.

Maracineanu favorable à l'interruption des matches

Roxana Maracineanu, la ministre des Sports et qui est en première ligne ce moment car tous les décrets émanent de sa part, s’est dite surprise par le raisonnement de Le Graët. « La position qu'a prise Noël Le Graët en faisant une différenciation entre homophobie et racisme est erronée », a-t-elle déploré.

Le week-end dernier, l’ancienne nageuse avait déjà exprimé son étonnement par rapport au discours tenu par le président de la FFF : « Je le sais engagé dans la lutte contre les discriminations, nous en avons parlé en avril dernier lorsqu’il a valorisé les actions de prévention de la Fédération Française de Football et s’est dit prêt à aller plus loin. Il faut rappeler que l’homophobie est considérée comme une discrimination dans notre société ».

Pour rappel, durant le premier mois de compétition dans les deux divisions professionnelles françaises, il y a eu quatre arrêts de matches temporaires en raison d’insultes ou banderoles à caractère homophobe émanant des tribunes. Jusqu’ici, la LFP s’est gardée de sanctionner les clubs concernés, se contentant de faire des rappels à l’ordre