Vente OM, Mourad Boudjellal ne lâche pas l'affaire

Mourad Boudjellal Toulon
Getty
En pleine tournée promotionnelle, l'ancien président du RC Toulon ne se prive pas pour évoquer le rachat de l'OM.

Le feuilleton du rachat de l'OM aura duré tout l'été sans que finalement rien ne se passe. Mourad Boudjellal, en compagnie de Mohamed Ajroudi, avait pour projet de racheter l'OM à Frank McCourt, qui selon lui était vendeur. Mais finalement, pour des raisons diverses, la transaction n'a jamais eu lieu. Pourtant, l'ancien président du RC Toulon n'est pas du genre à lâcher l'affaire. En pleine tournée promotionnelle pour la sortie de son nouveau livre, Mourad Boudjellal a accordé une interview à La Provence dans laquelle il a bien évidemment évoque son envie, toujours présente, de racheter l'Olympique de Marseille.

Nîmes - OM (0-2), Marseille fait le travail à Nîmes

"Aujourd’hui, c’est compliqué car il y a un actionnaire qui, pour l’instant, apparemment, ne souhaite pas vendre. Moi, je me demande sincèrement comment ils font. J’ai envie d’avoir un respect profond car c’est compliqué de tenir un club comme l’OM en ce moment avec les stades à huis clos, les droits télé dont on ne sait pas trop s’ils vont être versés au pas, le partenariat qui ne peut pas être pratiqué dans le stade", a avancé Mourad Boudjellal.

"Sincèrement, je pensais que McCourt était vendeur. Sur toutes les tentatives d'approche qu'on a faites, sur ce qui vient également de l'entourage de Mohamed Ajroudi, il en ressort qu'il ne l'était pas. Mais pour moi, au plus le temps passe, au plus je me demande comment il fait. Soit c’est un magicien, soit il a un puits sans fond... 67 000 places vides au Vélodrome, ça fait des sous quand même !", a ajouté l'ancien président du RCT.

"Ce ne sera terminé que quand je serai mort"

Frank McCourt Marseille

L'article continue ci-dessous

"Pour moi, ça ne sera terminé que quand je serai mort, donc j'espère le plus tard possible ! Quand j'ai une idée en tête, je m'accroche. Après je ne suis pas comme Pénélope, la femme d'Ulysse, qui tissait tranquillement son truc en attendant. Si je dois faire autre chose, ce sera de l'occupation. Je suis comme un sportif de haut niveau qui veut s'entretenir. Mais ce ne sera pas à la hauteur de l'investissement que je veux mettre à l'OM", a conclu Mourad Boudjellal.

OM - Boudjellal, un autre club méditerranéen en tête ?

Il y a quelques jours au micro de RMC, Mourad Boudjellal avait déjà affirmé qu'il avait encore l'ambition de racheter l'OM : "Oui. C’est une ambition. On va tout faire pour que ça se passe parce que j’ai l’intime conviction que ce club a un potentiel incroyable et qu’il suffit de se baisser pour le ramasser et que ce n’est pas ce qui est fait depuis quelques années. Marseille, ce n’est pas une ville, c’est un pays. Il y a une identité très forte. C’est le seul club où les gens sont prêts à dépenser de l’argent qu’ils n’ont pas pour leur club, tellement il y a un engouement. Et en plus il y a une frustration, malgré des résultats qui ne sont pas dégueulasses…".

"Moi, j’ai besoin de quelqu’un parce que McCourt a des prétentions financières qui sont assez importantes, mais après il ne faut pas tomber dans la folie des fonds qataris, des fonds saoudiens. L’argent, il est sur place. Vous savez que je suis quelqu’un de fidèle. Après, si demain Mohamed Ajroudi me dit « je lâche ce projet… Moi, je pense que l’OM va se vendre. Par contre je ne peux pas vous garantir que ce sera à nous. Je crois qu’en quelques mois, il a complètement changé d’avis", a ajouté l'homme d'affaires. En attendant, l'ancien président du RC Toulon va devoir prendre son mal en patience.

Fermer