Lyon - Aulas ne prend pas position sur la réforme des coupes d'Europe

Commentaires()
Getty
L'olympique lyonnais a précisé via un communiqué que son président ne souhaitait pas encore se positionner sur les réformes des coupes d'Europe.

Plusieurs réformes des coupes d'Europe sont actuellement en train d'être discutées par les différentes instances européennes. Une "Europa League 2" a d'ores et déjà été annoncée pour 2021. Une profonde réforme de la Ligue des champions serait également envisagée avec les équipes réparties en quatre poules de huit et un système de promotions et relégations à l'issue de chaque saison.

Un projet qui fait grandement débat puisqu'il se rapprocherait d'une ligue fermée, réservée aux plus gros clubs du continent et mettrait en péril les autres équipes des championnats nationaux. Plusieurs présidents de clubs français ont d'ores et déjà exprimé leurs positions et la LFP a invité les clubs à se prononcer collectivement au mois de mai prochain. Le président de la FFF, Noël Le Graët s'est déjà déclaré farouchement opposé à ce projet : "Je trouve que c'est inacceptable, que ce soit pour la Ligue ou pour la FFF. Pour la LFP, il est évident que 95 % des clubs seront contre. Il faut bien voir que si ce projet va au bout, le Championnat sera très nettement dévalorisé", a-t-il dénoncé dans L'Equipe.

Ligue des Champions - La réforme de 2024 va faire mal à la Ligue 1

Du côté de Lyon, Jean-Michel Aulas n'a pour l'heure pas souhaité donner son opinion sur le sujet, même s'il avait par le passé déclaré que la création d'une troisième compétition serait bénéfique aux clubs français. "L’Olympique Lyonnais précise que le Président Jean-Michel Aulas n’a pas exprimé de position en faveur ou non du projet de réforme des coupes d’Europe, contrairement à ce qui peut être relayé, soulignant qu’il était prématuré de se positionner définitivement alors que les éléments du projet n’étaient pas tous connus", a précisé le club par l'intermédiaire d'un communiqué.

L'article continue ci-dessous

"Jean-Michel Aulas a simplement précisé que la création éventuelle d’une Europa Ligue 2, réunissant 64 clubs en complément d’une Europa League 1 à 32 clubs, pourrait être bénéfique aux clubs français dont le niveau est aujourd’hui moyen au niveau européen et qui pourraient, ainsi, avoir plus de possibilités de participer à des épreuves européennes.

"Jean-Michel Aulas attendra d’avoir connaissance d’autres informations pour se prononcer et pour débattre sur des éléments tangibles de ce qui n’est, aujourd’hui, qu’une 'vision', comme cela a été résumé lors d’une récente réunion sur ce sujet à la Fédération."

Ligue des Champions - Le PSG sort du silence sur la réforme de 2024 !

Fermer