France-Islande (2-2) - Dembélé-Thauvin : copie à revoir

Dernière mise à jour
Commentaires()
Titulaires au sein d'une équipe de France remaniée face à l'Islande jeudi soir (2-2), Ousmane Dembélé et Florian Thauvin n'ont pas marqué de points.

Didier Deschamps avait prévenu que ce match amical face à l'Islande serait l'occasion de s'aventurer à de nouvelles choses. Dans un 4-4-2 variable qu'il a désormais l'habitude d'utiliser, le sélectionneur a donc lancé Florian Thauvin pour la toute première fois au coup d'envoi et Ousmane Dembélé, relégué au rang de remplaçant depuis le début de la Coupe du monde. Dans un match auquel ils n'ont pas donné de relief, les deux joueurs ont livré des prestations contrastées -  plus inégale pour le Barcelonais et encore un peu plus inaboutie pour le Marseillais - qui confirment ce qui transpire du discours de Didier Deschamps : aucun des deux n'a pour l'instant brisé le plafond de verre du niveau international. 

Dembélé s'est montré, Thauvin a beaucoup raté 

Aligné sur les deux côtés de l'attaque des Bleus, les deux hommes ont éprouvé des difficultés à des niveaux différents. Alors qu'il fêtait sa 19ème sélection, Ousmane Dembélé a cultivé un paradoxe : au milieu d'un collectif qui ne ressemblait pas à grand chose, il semblait bien être le seul en mesure de créer un coup d'éclat... sans jamais réellement y parvenir. Ses quelques dribbles et accélérations ont été réussis, menaçants, spectaculaires. Tout... sauf décisifs, en somme, quand son sélectionneur a répété ces derniers jours que sa progression passait par un alliage plus solide entre ses qualités incendiaires et leur efficacité. Volontaire dans le repli, parfois maladroit comme sur l'action où il percute et balade son vis à vis avant de décocher une frappe totalement dévissée (50e), Ousmane Dembélé a montré qu'il était encore un joueur de potentiel plus qu'un élément rompu au plus haut niveau. "Ousmane a fait des choses intéressantes et d'autres moins notamment dans les pertes de balle", glissait Deschamps après la rencontre. Un autre aspect de l'évolution auquel le patron des Bleus s'attend dans les prochains mois. "Il aurait pu être plus décisif mais il n'était pas dans les meilleures dispositions par rapport à l'attitude collective". 

Ousmane Dembélé

L'argument vaut pour Florian Thauvin. Pour sa première titularisation avec l'équipe de France, l'attaquant marseillais a manqué de beaucoup de choses mais surtout d'assurance. Alors qu'il répétait les courses, le Marseillais a surtout piétiné lorsqu'il avait le ballon, rendant presque visible le trop plein de questions qu'il semblait se poser et qui ont barré son habituelle spontanéité. "Je ne vais pas juger individuellement mais il est aussi rentré dans un contexte collectif. Pour sa première titularisation il tombe sur un match comme ça...", soufflait Deschamps, plus enclin à trouver des circonstances atténuantes à son joueur plutôt qu'à l'accabler d'une première difficile. Emprunté dans ses enchaînements et trop peu habile dans ses frappes, Florian Thauvin a terminé la rencontre avec le plus grand nombre de ballons perdus côté français (14), sans jamais rééquilibrer la balance. Mardi, face à l'Allemagne au Stade de France, il devrait bien reprendre place sur le banc en compagnie d'Ousmane Dembélé. Les deux joueurs auront en tête des éléments de réflexion pour tenter d'en ressortir le plus rapidement possible. 

Prochain article:
Isolé et condamné à l'exploit individuel, Mbappé n'a pu faire la différence pour les Bleus
Prochain article:
Une partie de jeu vidéo à l'origine de l'absence d'Ousmane Dembélé à l'entraînement ?
Prochain article:
La victoire des Pays-Bas contre les Bleus est un "résultat douloureux" pour Löw
Prochain article:
EDF - Pourquoi les Bleus sont-ils touchés par autant de blessures musculaires ?
Prochain article:
Dejan Lovren incendie Sergio Ramos : "Je l'ai tué, je suis heureux"
Fermer