Bartomeu et ses mensonges enfoncent le Barça

Commentaires()
Getty Images
La communication du président du Barça lui vaut de grandes critiques et peut possiblement illustrer la fracture supposée entre direction et joueurs.

Josep Maria Bartomeu n'a pas que des amis à Barcelone. Même au sein du club catalan, il semble ne pas faire l'unanimité. Lors d'un été très terne pour le Barça, celui qui a changé l'histoire du football avec le départ de Neymar pour 222 millions d'euros en direction du PSG, Bartomeu s'est illustré par plusieurs mensonges de grande amplitude. 

Real Madrid, Zidane : "Je ne veux pas d'une Liga sans Barcelone"​

Il est nécessaire, afin de contextualiser les choses, de préciser que la dernière conférence de presse tenue par le président du Barça s'est déroulée le 29 mai dernier, pour annoncer la nomination d'Ernesto Valverde comme nouveau coach du club. Sondé par les journalistes afin d'exprimer ses pensées sur la saison écoulée, Bartomeu a ainsi répondu : "On fera une conférence de presse pour le bilan de cette saison. On ne va pas parler de ça aujourd'hui." Depuis lors, Bartomeu n'a pas tenu sa promesse en ne faisant passer ses messages qu'à travers la presse proche du club (Mundo Deportivo et Sport). Cela peu engendrer l'idée très répandue que Bartomeu a simplement peur de parler tant il ne parvient pas à être cohérent en dépit de son désir de contrôle au niveau de la communication. 

Le "problème" pour Bartomeu, ce sont Xavi, Iniesta et Messi 

Il est inutile d'insister sur ce que représente Lionel Messi au sein du Barça. Joueur le plus déterminant de l'histoire du club, La Pulga n'a pas encore pu signer sa prolongation alors que son contrat s'achèvera en 2018. Le 5 juillet dernier, Barcelone communiquait qu'il allait prolonger : "Le club célèbre la continuité et l'engagement du meilleur joueur de l'histoire, formé à la Masia, qui a passé toute sa carrière ici et qui est l'emblème d'une époque des succès extraordinaires et sans précédent dans le football mondial." Aux micros de Catalunya Ràdio et ESPN, Bartomeu avait mis en exergue sa grande confiance sur ce thème : "Messi a déjà signé", se faisant reprendre de volée par Jordi Mestre et Albert Soler, vice-président et directeur sportif du côté du Camp Nou : "Messi n'a pas signé, mais il n'y a pas de problèmes." Si l'avenir du natif de Rosario n'est pas encore clarifié, étant donné que lui-même ne s'est pas exprimé sur sa situation, la communication de Bartomeu a connu un autre flop majeur il y a quelques semaines. Au cours d'un entretien accordé au New York Times, le dirigeant a été sondé au sujet de l'avis de Xavi, qui estimait qu'il n' y avait pas suffisamment de jeunes joueurs en équipe première. Réponse de Bartomeu : "Le problème ce sont Xavi, Iniesta, Leo Messi et les autres. Xavi était en équipe première durant quinze années. Pendant cette période, quinze garçons qui jouaient à sa position ont dû quitter le club. (...) Je crois qu'Iniesta a joué pendant seize ou dix-sept ans. C'est très difficile. Et Lionel Messi ? Qui sera le nouveau Messi ? Il est probable qu'il y ait d'autres Messi, mais ils doivent quitter le club car c'est impossible de jouer là-bas. Xavi a dit que nous étions trop lents. Mais le problème c'est Xavi ! Il a créé le problème avec Iniesta et Piqué." Dans l'idée, il a probablement voulu dire qu'il était difficile pour les jeunes de s'imposer face à des talents si supérieurs. Cependant, sur la forme, parler des 3 joueurs les plus importants du Barça lors des 20 dernières années comme d'un "problème" est désastreux. 

L'article continue ci-dessous

Andres Iniesta Barcelona training

Alors qu'il a pris la direction du PSG, Neymar a récemment qualifié Bartomeu de "blague" suite à un post Instagram qui reprenait les propos de Bartomeu pour évoquer le départ du Brésilien : "Les gens pensent que le départ de Neymar affaiblit l'équipe. C'est l'inverse. Nous devons prendre conscience de cette opportunité pour renforcer l'équipe." Deuxième dossier majeur après celui de Leo Messi, de par sa dimension historique, celui d'Andrès Iniesta a pris une tournure surprenante. Au cours d'un récent entretien tenu dans les colonnes de Mundo Deportivo, Bartomeu avait fait savoir : "Nous avons déjà un accord de principe pour le renouvellement et nous espérons finaliser cela dans les prochaines semaines." C'est par un "non" sobre mais très clair qu'Andres Iniesta a répondu aux journalistes au sujet de ce supposé accord, qui n'existe pas. Toutefois, selon nos informations, Iniesta a la proposition sur la table depuis 6-7 mois, mais il ne veut pas signer jusqu'à ce qu'il soit sûr qu'il peut encore être un joueur important, et la décision sera prise avant fin 2017. Il n'y a pas d'accord verbal ou similaire, c'est Iniesta qui décidera. Le 19 août dernier, le milieu de terrain avait eu une phrase lourde de sens sur l'environnement qui existe, parfois, au Barça : "Dans ce club, on ne peut pas manquer de respect à ceux qui ont passé leur vie à défendre ses couleurs et parfois, on a l'impression que c'est le cas", expliquait Iniesta à El Pais.

Alors que Barcelone a vécu un été très compliqué, autant en coulisse que sur le plan sportif, symbolisé par l'épisode Neymar, les mensonges de Bartomeu n'ont pas aidé à créer un contexte stable autour de l'équipe. Pollué par des possibles divergences entre certains cadres et la direction, Barcelone, qui comptera plus que jamais sur Messi afin de maintenir l'illusion d'une compétitivité, n'avait pas besoin de ça. 

Fermer