Valence, Mouctar Diakhaby : "Je compte aller au bout, je ne suis pas fou"

Mouctar Diakhaby
Getty
Le défenseur de Valence maintient sa version des faits et compte aller au bout de sa démarche.

Mouctar Diakhaby est au coeur d'une affaire dont il se serait bien passé. Le défenseur de Valence déclare avoir été victime de propos à caractère raciste de la part de Juan Cala, joueur de Cadix lors de la rencontre opposant Valence à cette équipe. Le Français a quitté le terrain sur le champ, suivi par ses coéquipiers, qui ont finalement repris la rencontre à la demande du Français pour éviter une défaite sur tapis vert. Sauf que pour le moment, aucun fait n'est en mesure d'être confirmé par les autorités espagnoles.

Racisme lors de Cadiz-Valence : Mouctar Diakhaby raconte ce qu'il a vécu

Pour le moment, aucun élément à charge envers le joueur de Cadix n'a été trouvé, alors que l'enquête est encore en cours. Juan Cala a même été défendu par Javier Tebas, le président de la Ligue Espagnol de Football : "Il est prouvé que Cala n'est pas raciste et que Diakhaby a mal entendu. Il a dû mal comprendre. J'ai aussi confiance en ce qu'il dit, mais il a dû mal comprendre comme cela se passe tant de fois dans la vie".

Néanmoins, Mouctar Diakhaby ne se laisse pas abattre. Au micro de RMC Sport, le défenseur de Valence a assuré qu'il compte continuer à se battre pour obtenir justice : "L’enquête n’a pas encore donné raison à Cala. Elle suit son cours. On va passer devant la fédération, un juge va essayer de résoudre cette affaire. (…) L’histoire n’est pas finie. Je ne comprends pas cette situation, sachant les preuves qu’ils ont. Le président de la ligue ne peut pas se permettre de dire ça".

"Ce jour-là, Cala a tenu des propos racistes et je veux qu’il soit sanctionné pour ça"

Cala y Diakhaby

L'article continue ci-dessous

"Ils connaissent des indices qui sont confidentiels. Il y a des enregistrements, mais ils ne disent pas tout apparemment. (…) Je compte aller au bout de cette histoire. Je ne suis pas fou, je ne vais pas sortir du terrain et créer une fausse polémique. Ce serait fou de faire ça. Je ne connais pas Cala personnellement, je ne peux pas me permettre de dire qu’il est raciste. Mais ce jour-là, il a tenu des propos racistes et je veux qu’il soit sanctionné pour ça", a ajouté Mouctar Diakhaby.

Aucune preuve d'insultes racistes de Cala à l'encontre de Diakhaby selon la Liga

Le défenseur de Valence est revenu sur les faits et a expliqué pourquoi le match a repris son cours, sans lui qui est sorti du terrain : "Je pousse mes coéquipiers à reprendre la rencontre, parce qu’en Espagne, quand tu arrêtes un match comme ça, tu perds sur tapis vert. Du coup, je n’ai pas voulu être égoïste envers mon équipe. Je leur ai demandé de rejoindre le terrain. Dans d’autres championnats, ça aurait été différent je pense".

Deux jours après cet épisode, Mouctar Diakhaby avait déjà pris la parole sur ses réseaux sociaux, avant d'être soutenu par son club par le biais d'un communiqué : "À Cadiz, il y a un joueur qui m’a insulté. Les mots ont été : "negro de mierda". Il m’a dit ça. Je ne peux pas cautionner cela. C’est intolérable. Vous avez vu ma réaction et cela ne peut pas se passer dans la vie, ni dans le foot. Aujourd’hui, je me sens bien. Ça m’a beaucoup touché, mais bon malheureusement, c’est la vie. C’est comme ça".

Fermer