Tuchel se méfie du Real Madrid

Thomas Tuchel
Getty Images
L'entraîneur de Chelsea évoque le choc à venir face au Real Madrid et se méfie du club merengue.

Avez-vous une grande confiance après le match aller?

La meilleure chose est qu'ils le ressentent vraiment, et ils l'ont fait pendant la première mi-temps. Je pense que nous avons tous pensé que nous pourrions être plus forts en seconde période. Nous avons reposé certains joueurs, et maintenant nous avons trois jours entre les deux, le défi sera donc de maintenir l'intensité tout au long du match. C'est important, c'est une demi-finale, la pression est forte, c'est un match à élimination directe. C'est la deuxième étape, la plus décisive, donc arriver avec un certain niveau de croyance et de confiance en soi est absolument nécessaire. Sinon, nous n'avons aucune chance contre une équipe comme le Real Madrid. Et ça n'aide pas tellement si votre coach en parle, nous devons vraiment le ressentir. Si j'en parle, c'est uniquement parce que je suis sûr qu'ils le ressentent, et on peut le voir dans les matches, que l'équipe est consciente d'elle-même et capable de produire des performances. Et ils sont également conscients du défi qui nous attend. Et c'est la meilleure sensation d'arriver avec une équipe presque complète, en bonne forme, avec une bonne performance et un bon résultat au match aller. Donc, tout est maintenant ouvert pour le match retour. Je suis très heureux que nous ayons pu battre Fulham entre les deux, donc nous n'avons rien à craindre, rien à regretter. Et c'est le moment aujourd'hui de profiter de l'entraînement et d'être prêt demain.

Pulisic en 10 en hommage à Hazard ?

Absolument c'est une bonne chose, cette décision de prendre ce numéro, ça donne le ton et ça montre la détermination, les rêves que Pulisic veut réaliser et ses propres exigences envers lui-même. C'est une très bonne partie de sa décision, l'inconvénient de cette décision est que les gens vous compareront toujours avec n'importe quel numéro 10 dans le monde, et avec le numéro 10 dans un grand club comme Chelsea. C'est donc l'inconvénient et vous devez être à la hauteur. Mais en ce moment, il est bien placé et il a un impact énorme sur notre équipe. Donc tout va bien et nous pouvons être très heureux demain s'il continue à faire sa marque.

Des blessures ?

Mateo (Kovacic) ne fera pas partie de l'équipe. Je pense que Toni (Rudiger) va jouer avec un masque, car il s'est entraîné hier dans un masque. Tout le monde s'entraîne aujourd'hui, alors j'espère que nous n'aurons pas de nouvelles blessures aujourd'hui et cela signifie que tout le monde est disponible à l'exception de Mateo Kovacic.

Un match plus ouvert ?

L'article continue ci-dessous

Je ne sais pas s'ils joueront à nouveau dans un 5-3-2 ou s'ils passeront à leur 4-3-3 plus familier. Cela dépend peut-être des derniers tests pour Mendy et Ramos aujourd'hui. Et à partir de cette décision, les choses changent, bien sûr, par nature, parce que toute formation a ses forces et ses faiblesses. Donc à la fin dans une demi-finale de la CL ce n'est pas un entraînement, c'est la façon dont nous jouons, quelle intensité nous avons, quelle croyance nous avons, sommes-nous assez courageux, jouons-nous courageusement et jouons-nous à notre plus haut niveau. C'est donc toujours un choix tactique, mais dans ces grands jeux, il s'agit plus d'un comportement tactique individuel qu'au sein de groupes et de combinaisons. Pouvons-nous peut-être isoler le Real Madrid dans une situation de deux contre un, trois contre deux, comment résoudre ces situations et pouvons-nous éviter de nous isoler dans ces petites situations? Il s'agit donc plus de notre façon de jouer que de ce que nous jouons, même chose pour le Real Madrid. Parce que nous ne savons pas très bien comment le Real va jouer, nous nous concentrerons pleinement sur nous-mêmes.

Timo Werner aligné malgré ses ratés à Madrid ?

Ouais mais je crois fermement que Timo veut lui-même marquer absolument ce but. Il sait qu'il en a eu un énorme à Madrid. Mais je pense que nous devons tous accepter que parfois les attaquants manquent des chances, de grandes chances, et cela fait partie du jeu. Toutes les décisions ne sont pas encore prises, nous avons une autre session en ce moment. Et il s'agit toujours de la dernière impression des joueurs, se sentent-ils en confiance, se présentent-ils aujourd'hui, sont-ils forts pour terminer aujourd'hui ? N'oubliez pas, parler du match et diviser le match entre la défense et l'attaque est une bonne chose à faire, mais vous pouvez facilement vous perdre si vous voulez couper le football en morceaux séparés car c'est un jeu très complexe et un sport complexe. Donc pour moi, Timo comme tout le monde qui joue à l'avant a une intensité énorme contre le ballon et a un rôle énorme dans le fait que nous sommes si forts défensivement, parce que c'est un effort d'équipe, comment nous défendons et comment nous attaquons. Donc, tout le monde doit intensifier et prendre la responsabilité de marquer et de défendre, nous en avons assez, je pense que nous créons suffisamment d'occasions, suffisamment de touches dans la surface pour peut-être marquer plus de buts. Et cela viendra peut-être avec le temps, un peu plus d'expérience et d'adaptation, et la confiance en soi. Je suis assez détendu à ce sujet et je fais confiance à mes joueurs, peu importe qui commence demain, et comme je l'ai dit, nous le faisons en équipe."

Fermer