Stade Rennais - Le PSG ? Hatem Ben Arfa a pardonné

Commentaires()
ANNE-CHRISTINE POUJOULAT/AFP/Getty
Quelques semaines après ses déclarations à l'encontre du PSG, le joueur du Stade Rennais a de nouveau évoqué le club de la capitale. Plus nuancé.

Arrivé du côté du Stade Rennais l'été dernier après plusieurs mois de galère au sein d'un Paris Saint-Germain avec lequel il était en conflit pour différentes raisons, Hatem Ben Arfa s'est refait une santé en Bretagne. Point d'orgue de son renouveau, la victoire en finale de Coupe de France face à ce même PSG en avril dernier. Une finale gagnée aux tirs aux buts, synonyme de qualification pour la prochaine Ligue Europa. Un titre que les Rennais attendaient depuis 48 ans. 

Au sortir de la rencontre, l'ancien international français n'avait pas caché sa satisfaction, animé par un apparent sentiment de revanche. "Tout est remonté parce que c'était vraiment très compliqué. Dans la vie comme je l'ai dit, par rapport au président du PSG, il ne faut jamais sous estimer son adversaire, un jour il revient, il est plus fort, comme un jour Adrien Rabiot, il va revenir et il va leur faire mal, c'est comme ça la vie il faut être juste, il ne faut pas prendre les gens de haut, il faut respecter l'humain et quand tu respectes l'humain tout va bien mais quand tu respectes pas l'humain, ça ne passe pas", avait ainsi confié Hatem Ben Arfa. 

"Je leur ai pardonné ce qu'ils m'ont fait", nuance Hatem Ben Arfa

Quelques semaines plus tard, alors que son avenir pourrait s'écrire loin du Stade Rennais, où le joueur formé à l'OL ne se sentirait plus totalement à son aise, le principal intéressé est revenu sur son passage manqué dans la capitale, dans des propos accordés à Une-Deux, un podcast football crée par L'Equipe. "Nasser et le PSG, je leur ai pardonné ce qu'ils m'ont fait", a d'abord déclaré Hatem Ben Arfa, comme pour nuancer ses propos prononcés à chaud en avril dernier. 

Unai Emery Hatem Ben Arfa PSG

"Il fallait que je passe par là pour être ce que je suis aujourd'hui, donc je n'ai pas de regrets. Dans la vie, tu passes par des épreuves, on veut te pousser à ce que ton estime (de toi-même) baisse. Et c'est là que tu te détruis tout seul. Mais, même quand tout va contre toi, il faut garder cette estime (de toi-même). Dans toutes épreuves, il faut garder cette estime, car personne ne va te la donner", a ensuite ajouté le milieu offensif à la technique incroyable. 

"J'aurais eu l'expérience d'aujourd'hui, je n'y aurais pas été, non. J'aurais été à Séville puisque c'était entre Séville et le PSG (que ça se jouait)", a ensuite terminé Hatem Ben Arfa. Séville, une destination qui serait toujours au goût du jour pour cet été, selon les dernières rumeurs. 

Fermer