News Résultats en direct
Ronaldo

"Ronaldo était le meilleur" - Pour Roberto Carlos Messi et Cristiano ne sont pas au même niveau que le Brésilien

11:57 UTC+2 18/05/2020
Ronaldo Roberto Carlos Cristiano Lionel Messi Real Madrid Juventus Barcelona GFX
Le légendaire arrière gauche brésilien affirme que son ancien coéquipier pouvait tout faire dans une époque plus difficile pour les attaquants.

Roberto Carlos affirme qu'il n'y aura jamais un autre Ronaldo, arguant que même Lionel Messi, Cristiano Ronaldo ou Neymar ne sont pas comparables à son ancien coéquipier au Brésil.

Après s'être annoncé au monde du football avec une campagne sensationnelle en 1996-97 à Barcelone, Ronaldo a ensuite été gêné par des problèmes de genoux pendant les cinq années suivantes. Il a toutefois retrouvé sa pleine forme à temps pour ramener le Brésil à la victoire lors de la Coupe du monde 2002, ses exploits au Japon et en Corée du Sud lui ayant valu un transfert au Real Madrid.

Ronaldo a ensuite passé cinq ans à Santiago Bernabeu, où il a joué aux côtés de Roberto Carlos, qui dit que son compatriote était le plus grand talent des "Galacticos".

"Ronaldo s'est distingué à l'entraînement. Il était le meilleur. Il n'y aura jamais un autre Ronaldo 'Fenomeno', a déclaré Carlos à Goal après le Heineken Legends Challenge. Pas Neymar, Cristiano ou Messi - Ronaldo est unique.

"Je pense que dans notre génération, il était plus difficile de marquer des buts. C'était plus physique à l'époque et les attaquants étaient moins protégés. Mais Ronaldo pouvait tout faire."

Même après ses exploits en Coupe du monde, Ronaldo, qui est souvent blessé, a été accueilli avec un certain scepticisme lorsqu'il a rejoint Luis Figo et Zinedine Zidane à Madrid en 2002. Cependant, comme le rappelle affectueusement Roberto Carlos, son compatriote a dissipé tous les doutes sur sa condition physique lors de ses débuts contre Alaves.

"Je savais qu'il était incroyable à son arrivée, mais beaucoup de gens à Madrid ne le savaient pas, ajoute le légendaire arrière gauche. Il a surpris beaucoup de gens. Je me souviens que 80 000 personnes ont été très heureuses et agréablement surprises par lui."

Le Brésilien n'a que de bons souvenirs de ses onze années passées dans la capitale espagnole, révélant que même si le vestiaire était rempli de quelques-uns des plus grands noms du football, ils ont tous mis leur ego de côté pour le bien de l'équipe.

"Nous avions une ambiance incroyable dans le club, s'est réjoui l'ancien joueur de 47 ans. Même s'il y avait des joueurs énormes, c'était juste un groupe de gens formidables travaillant dans le même environnement. Nous étions tous de grands amis et nous le sommes toujours.

"C'était spectaculaire. Le Real Madrid est plus grand que les égos. Le club est énorme et la culture du club était si grande que nous avons pu signer des joueurs énormes. C'était ensuite aux joueurs de s'adapter à la culture et non l'inverse.

"Tout le monde devait parler espagnol dans le vestiaire. Le seul qui a décidé de parler plus portugais qu'espagnol a été [David] Beckham parce qu'il ne voulait pas quitter ma maison ! Il était proche de Ronaldo et de moi, donc son portugais est devenu meilleur que son espagnol."

Bien sûr, Zidane, l'ancien coéquipier de Roberto Carlos, a connu un grand succès en tant qu'entraîneur de Madrid. En effet, le Français en est actuellement à son deuxième mandat à la tête d'un club qu'il a conduit à trois titres consécutifs de Ligue des champions avant de se retirer en 2018.

L'intéressé, qui travaille toujours avec Madrid en tant qu'ambassadeur du football, n'est pas du tout surpris que Zidane fasse autant parler de lui au Bernabéu en tant qu'entraîneur qu'en tant que joueur.

"Zizou est arrivé comme le numéro un mondial, a-t-il déclaré à propos de l'ancien milieu offensif, arrivé de la Juventus en 2001. Il n'est pas du genre à parler beaucoup, alors il laisse son football parler sur le terrain. Il était comme un artiste ou un danseur de ballet. Il est sans aucun doute l'un des meilleurs de tous les temps. Et aussi l'un des meilleurs entraîneurs au monde en ce moment.

"Il est grand du point de vue humain. Il crée une bonne relation avec ses joueurs et il connaît la mentalité du Real Madrid. Il a rendu le travail des joueurs plus simple et il sait comment ils pensent. Ils sont tellement heureux avec Zidane qu'ils ont remporté trois trophées de Ligue des champions d'affilée ; cela en dit long sur lui !"

L'été dernier, les Merengue ont recruté Eden Hazard, qui a connu une première saison difficile en Espagne, marquée par des blessures. Cependant, Roberto Carlos est convaincu que l'international belge finira par combler le vide laissé par Cristiano Ronaldo et Messi lorsque les deux hommes prendront finalement leur retraite.

"Je pense qu'il leur reste encore trois ans au sommet, mais Neymar, Mbappe et Hazard prendront la relève de Ronaldo et Messi, a-t-il déclaré. En effet, Hazard, dans peu de temps, prouvera qu'il est le numéro un mondial."

En tant que joueur, le latéral ne s'est pas contenté de regarder le football, il s'est inspiré de la Formule 1 et est souvent allé voir les courses lorsqu'il avait un dimanche de libre. Il n'est donc pas surprenant qu'il se réjouisse aujourd'hui d'avoir l'occasion de rivaliser avec Nico Rosberg et David Coulthard dans les épreuves sportives du Heineken Legends Challenge.

"C'est vraiment passionnant de se mesurer à certains des plus grands coureurs du monde, s'est-il enthousiasmé. J'allais souvent voir la F1 quand le Real Madrid ne jouait pas le week-end. C'était très amusant et j'ai toujours voulu que le Real Madrid joue un samedi pour pouvoir regarder la F1 le dimanche !

"J'ai passé beaucoup de temps avec Michael Schumacher. J'ai beaucoup d'amis comme Felipe Massa, Giancarlo Fisichella et Rubens Barrichello. Ayrton Senna est le Pelé de la F1 pour moi. Il est le numéro un pour nous, les Brésiliens, donc il a laissé un impact énorme sur moi."