News Résultats en direct
WTF

WTF - PSG : "Matuidi femme", "Blaisou" revient sur son fail de Saint-Valentin

19:07 UTC+1 12/12/2019
Blaise Matuidi - PSG
Lors d’un entretien accordé à RMC Sports, le milieu offensif a avancé l’argument de l’euphorie pour expliquer son mythique fail de Saint-Valentin.

Le 14 février 2017 restera un jour à part pour Blaise Matuidi. Ce jour-là, l’ancien milieu de terrain du Paris Saint-Germain avait réussi l’exploit d’infliger un sévère 4-0 au FC Barcelone, dans le cadre des huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Mais au-delà de son énorme performance du soir, c’est surtout son après-match qui était resté dans les mémoires.

À lire - PSG : Matuidi n'a pas senti "l'envie de le garder" en 2017

Car oui, qui dit 14 février dit aussi… Saint-Valentin. Et face à l’importance de la rencontre contre le Barça, Matuidi avait tout simplement oublié de souhaiter une joyeuse fête à sa compagne ! Malheureusement pour lui, il a eu la mauvaise idée de se rattraper après le match sur Twitter, avec une photo de lui et sa dulcinée… issue d’une recherche Google, le "Matuidi femme" étant là pour le prouver.

Problème de community-manager ? Précipitation ? Le milieu de terrain a gardé le suspense pendant deux ans, mais il a enfin fait la lumière sur ce moment mythique lors d’une interview accordée à RMC Sports. "On venait de gagner contre Barcelone, 4-0, et j'étais tellement euphorique que j'ai oublié de le souhaiter à ma femme. C'est un ami qui m’a dit : 'Blaise, t'as oublié de souhaiter bonne Saint-Valentin à ta femme'. Je me dis que je vais lui faire un petit truc", s’est d’abord rappelé Matuidi.

"Et on voit 'Matuidi femme'..."

"Et du coup, je fais un screenshot. Je réduis la photo, mais sur Twitter quand tu réduis la photo et que tu cliques dessus, on voit tout. Et on voit 'Matuidi femme'. Parce qu'en fait sur mon téléphone, j'avais pas de photos. C'était un nouveau téléphone. Donc je n'avais pas encore de photos d’elle", a conclu celui qui avait rejoint la Juventus au terme de l’exercice, et qui n’avait pas hésité à rire de lui-même en février dernier.