News Résultats en direct
Olympique Marseille

OM, Amavi : "Villas-Boas est allé au feu pour moi"

09:00 UTC+1 31/01/2020
Amavi
Le latéral gauche de l'Olympique de Marseille a expliqué son retour au premier plan et a remercié son entraîneur pour la confiance qu'il lui a donné.

Conspué par son propre public, loin de son meilleur niveau, Jordan Amavi a connu un début de saison compliqué qui lui a valu de perdre sa place, temporairement, dans le onze de départ. Revenu à sa place au début de l'hiver, le latéral français affiche un tout autre visage, bien plus séduisant et satisfaisant pour son entraîneur et les supporters. Dans une interview accordée à RMC Sport, Jordan Amavi est revenu sur sa mauvaise passe et la façon dont André Villas-Boas lui a fait confiance.

OM, Villas-Boas : "Il y a ce rêve d'avoir la Coupe de France entre nos mains"

C’est beaucoup mieux maintenant, c'est vrai que j’ai connu une période difficile. Mais avec du travail, du sérieux, et puis l’aide de ma famille, de mes amis, de mes coéquipiers ainsi que du coach, j’ai pu retrouver un niveau correct. Mais il faut continuer à bosser... C’est vrai qu’après ce fameux match contre Rennes, il est allé au feu pour moi, ça m’a beaucoup touché. Il m’a beaucoup aidé, il m’a beaucoup parlé aussi, et quand un coach te montre qu’il a confiance en toi comme ça, il faut lui rendre au maximum sur le terrain, c’est ce que j’essaye de faire", a analysé le latéral de l'OM.

"Quand André Villas-Boas nous parle, il y a ce truc qui nous donne envie d’aller au front pour lui. Il nous parle avec le cœur, et c’est ce qui fait la différence. Ce qu’il a fait avec moi je pense qu’il l’aurait fait avec n’importe quel autre joueur. Humainement c’est quelqu’un de super. Il est naturel et c’est ça qui nous touche, qui nous donne envie d’aller au charbon. [...] Quand il a quelque chose à dire, il le dit, avec le cœur, avec ses mots, il dit ce qu’il pense et ne prend pas de pincettes. Tu sens que c’est sincère", a ajouté Amavi.

"La différence avec Garcia ? Il y a un fond de jeu"

Le défenseur français est revenu sur la brouille entre le Portugais et le président de l'OM : "Si cela nous a troublé? Non pas du tout, on a des objectifs et on va faire le maximum pour les remplir, insiste le latéral marseillais. Ce qu'il se passe autour, ce n'est pas notre problème. On se concentre sur le terrain. Le coach est là, nous pousse et ce qu'il y a à l'extérieur, on ne fait pas attention. C'est le terrain, que le terrain. Ce qu'il se passe à l'extérieur, on n'y pense pas trop. Même si on en entend parler, on se concentre sur le terrain, sur ce qu'on a à faire. C'est tout, il n'y a pas d'autre alternative".

OM-Strasbourg (3-1) : Marseille prend le quart

Enfin, il a dévoilé les différences entre l'OM de Villas-Boas et celui de Garcia : "Je pense que l’équipe est meilleure, il y a un fond de jeu, il y a quelque chose. Ça fait toute la différence. Après quand ça se passe bien sur le terrain ça se ressent aussi en dehors. C’est vrai qu’au niveau des performances on avait fait une belle saison avec Rudi Garcia (en 2017-2018, ndlr), mais là j’ai l’impression que sur le terrain il y a autre chose. Je ne saurais pas vous expliquer quoi, mais il y a autre chose. Est-ce que c’est le coach qui nous donne la grinta? Peut-être. [...] On a mis un projet de jeu en place, et on a les joueurs pour. On produit du jeu, tout le monde est content, et les résultats sont là".

"Il y a plus de solidarité. On l'a vu mercredi contre Strasbourg (victoire 3-1 en coupe), même si techniquement c’était plus difficile en seconde période, on n’a pas lâché. Steve (Mandanda) est derrière aussi, il nous maintient dans le match. Ça nous a servi de leçon un peu, parce que ce qu’on a fait en deuxième période c’est interdit. Mais mentalement, on est dedans. Il ne faut pas s’enflammer, il faut continuer à jouer et ne pas tomber dans la facilité. On verra à la fin de la saison...", a conclu Jordan Amavi.