Mercato - Léo Lacroix (Saint-Etienne) va être prêté à Hambourg

Dernière mise à jour
Commentaires()
En prêt au FC Bâle la saison dernière, Léo Lacroix va de nouveau être prêté par l'AS Saint-Etienne cet été, lui qui est attendu du côté d'Hambourg.

Recruté par Christophe Galtier durant l'été 2016, Léo Lacroix ne s'est jamais réellement imposé à l'AS Saint-Etienne, où il aura notamment été barré par Kévin Théophile-Catherine, Florentin Pogba et Neven Subotic pour évoluer aux côtés du capitaine Loïc Perrin. 

Arrivé en provenance du FC Sion, le défenseur suisse avait ainsi été prêté 6 mois par les Verts au FC Bâle la saison dernière, mais ce dernier ne s'y était pas montré à son avantage, malgré une double confrontation face à Manchester City en Ligue des Champions. Revenu de son prêt cet été avec un statut d'indésirable au beau fixe, le joueur s'apprête à rejoindre Hambourg ce jeudi, comme l'a révélé le média Globo.

Une information que nous sommes en mesure de confirmer, tout en précisant que Léo Lacroix sera prêté au club allemand pour une saison avec une option d'achat non obligatoire fixée à 3 millions d'euros. À noter qu'Hambourg évoluera en deuxième division cette saison après avoir été relégué, une première dans son histoire depuis la création de la Bundesliga, en 1963. 

N'entrant pas dans les plans de Jean-Louis Gasset, qui lui préfère même le jeune William Saliba (17 ans) dans la hiérarchie des défenseurs centraux, le joueur va pour sa part découvrir un troisième championnat à 26 ans, lui qui avait pris part à onze rencontres de Ligue 1 avec l'AS Saint-Etienne la saison dernière. 

Prochain article:
L'Allemagne reléguée en Ligue des nations B après la victoire des Pays-Bas contre la France
Prochain article:
Pays-Bas - France 2-0 - Deschamps, Lloris et toutes les réactions en zone mixte
Prochain article:
Pays-Bas - France 2-0 - Les 3 armes que les Bleus ont perdu depuis la Coupe du monde
Prochain article:
Amical - Brésil 1-0 Uruguay : Neymar offre la victoire grâce à un penalty
Prochain article:
LDN - Dépassés face à des Pays-Bas inspirés, les Bleus devront espérer (2-0)
Fermer