Manchester United - La Ligue des Champions était cruciale pour David De Gea

Commentaires()
Le gardien espagnol avait fait de la coupe aux grandes oreilles un objectif majeur. L'élimination par Séville remet en cause logiquement son avenir.

L'élimination précoce en huitièmes de finale de la Ligue des Champions par le FC Séville a sonné le glas des espoirs mancuniens de retrouver les sommets européens, dix ans après leur dernirèe victoire en date, contre Chelsea. Si l'équipe a profondément changé depuis, certains cadres étaient appelés à prendre le relais de la bande de Sir Alex Ferguson pour permettre aux Red Devils de concurrencer chaque année les plus grosses écuries du continent en C1. 

Depuis 2013, Manchester United a dépensé 766 millions d'euros

L'article continue ci-dessous

David De Gea en fait partie justement de ces piliers. S'il a répondu présent à l'aller en réalisant une parade bluffante à bout portant contre Luis Muriel, le portier espagnol comme beaucoup de ses coéquipiers, est passé à côté du retour à Old Trafford. Quelques minutes d'inattention qui ne peuvent remettre en cause fondamentalement l'apport du portier formé à l'Atlético Madrid, régulièrement décisif depuis son arrivée en 2011.

Sept titres en sept ans

Pourtant à 27 ans, les questions se posent dans l'entourage de David De Gea, souvent cité comme le possible successeur de Keylor Navas au Real Madrid. Ce nouvel échec européen est consécutif à d'autres depuis plusieurs saisons. Seule la victoire en Europa League pourrait atténuer sa déception, mais dans cette coméptition, c'est son remplaçant Sergio Romero qui a joué tous les matches. 

Encore sous contrat jusqu'en 2019 avec les Red Devils, le gardien espagnol est en pleine discussion à propos d'une prolongation. La dernière date de 2015, et à ce jour il est peu évident de savoir quelle est la volonté profonde de l'international de la Roja, qui sera titulaire lors de la prochaine Coupe du Monde. Pour l'instant, à United, il a remporté sept titres dont une Premier League. Le blocage psychologique constant qui barre la route aux Mancuniens depuis 2013 et leur dernier quart de finale disputé a installé le doute dans son esprit. 

Prochain article:
ENTRETIEN - Jimmy Giraudon (Troyes) : "Prendre des risques, c'est mon jeu, j'aime ça"
Prochain article:
Pelé encourage Neymar à battre son record
Prochain article:
Laudrup dément tout contact avec le Real Madrid
Prochain article:
Plusieurs retours de blessure à Liverpool
Prochain article:
McManaman : "Le PSG m'a incroyablement déçu, ses stars doivent travailler plus"
Fermer