News Résultats en direct
Mercato

Inter - Conte révèle avoir essayé de recruter Ibrahimovic à Chelsea

17:47 UTC+1 10/01/2020
Zlatan Ibrahimovic AC Milan
L'entraîneur de l'Inter a souhaité un bon retour en Serie A au géant suédois, qui s'est engagé avec l'AC Milan cet hiver.

L'entraîneur de l'Inter, Antonio Conte, a accueilli Zlatan Ibrahimovic en Serie A après son retour à Milan et a raconté ses tentatives pour le faire venir à Chelsea. Ibrahimovic, 38 ans, était libre après l'expiration de son contrat avec LA Galaxy à la fin de la saison MLS 2019.

Le Suédois a opté pour l'AC Milan, où il avait déjà passé deux saisons entre 2010 et 2012. Entré en jeu ce lundi contre la Sampdoria, Ibra n'est pas parvenu à donner la victoire aux hommes de Stefano Pioli (0-0). Conte s'attend toutefois à ce que l'ancien attaquant de Manchester United, du Barça, de l'Inter et du Paris Saint-Germain fasse parler de lui à Milan, et a loué la personnalité de l'homme qu'il a tenté d'attirer à Stamford Bridge.

"Tout d'abord, je tiens à souhaiter un bon retour à Ibra, a-t-il déclaré avant le match de son équipe contre l'Atalanta samedi. C'est un grand champion. J'ai essayé de l'avoir quand j'étais à Chelsea. J'ai beaucoup de respect pour lui, il a beaucoup de personnalité après avoir eu une éducation difficile - c'est un grand joueur.

"Je pense qu'il peut donner beaucoup à Milan. Sa personnalité va aider Milan, il va aider les autres à grandir. Je pense qu'il est important pour les entraîneurs d'avoir des joueurs qui montrent le chemin, des joueurs qui savent ce que vous voulez et qui dirigent l'équipe. Je pense que c'est vital pour un entraîneur d'en avoir dans une équipe. Quand un coach a ces joueurs, alors les choses sont beaucoup plus faciles."

"Je ne parlerai pas du mercato"

De son côté, l'Inter serait intéressée par plusieurs joueurs lors de ce mercato d'hiver à l'image d'Eriksen, Arturo Vidal ou Ashley Young. "J'ai dit par le passé que je n'en parlerais pas, a insisté Conte. Cela ne sers à rien de poser ces questions.

"Le mercato de janvier est toujours un peu particulier. Il faut aussi être intelligent et comprendre qu'il peut y avoir plusieurs voix [publications]. Pour nous, les entraîneurs, c'est un mois difficile pour gérer certaines situations. Parfois de fausses nouvelles sortent et vous vous retrouvez à devoir préparer un match alors que de fausses rumeurs sortent, mais le football c'est aussi ça, vous devez faire face à ça et être intelligent."