News Résultats en direct
Euro U21

Euro Espoirs : le milieu à trois, Ballo-Touré, Dembélé... des détails à régler pour les Bleuets

23:26 UTC+2 18/06/2019
Fode Ballo Toure France U21 England U21
Malgré leur victoire ce mardi contre l'Angleterre (2-1), les Bleuets n'ont pas montré leur meilleur visage. Ils devront faire mieux par la suite.

La dernière défaite en Autriche (1-3) n'avait pas permis de faire le plein de confiance avant le début du Championnat d'Europe (16-30 juin). Les Bleuets ont connu une entame compliquée ce mardi, à Cesena, mais se sont imposés (2-1) face à des Anglais pourtant supérieurs sur tous les plans, avant le tournant du match et l'expulsion du milieu de terrain Hamza Choudhury (64e). Les hommes de Sylvain Ripoll sont revenus de très loin, d'autant que plusieurs individualités ont failli au sein d'un collectif tricolore emprunté. Un premier rappel à l'ordre, malgré la victoire, pour l'équipe de France. Et plus de peur que de mal à l'arrivée pour commencer.

Ballo-Touré : "Je n'ai pas encore montré toute ma vraie valeur"

Ballo-Touré en difficulté

En ballotage ces derniers jours avec le Niçois Malang Sarr pour occuper le poste de latéral gauche, Fodé Ballo-Touré, qui était en interview sur Goal ce mardi, n'a pas eu le rayonnement espéré. Souvent pris dans son dos, battu aussi dans l'engagement, le défenseur monégasque a eu des difficultés à cadrer les ailiers anglais Ryan Sessegnon et Demarai Gray, surtout en première période où son côté a nettement été le côté faible des Espoirs. Comme son compère à droite, le Parisien Colin Dagba, Ballo-Touré n'a pas non plus montré grand chose offensivement. Une entrée en matière délicate.

Konaté-Upamecano : une charnière centrale à revoir

Pour compenser l'absence de l'habituel capitaine Abdou Diallo, non retenu pour l'Euro, Sylvain Ripoll avait décidé de faire confiance à la doublette de Leipzig, Ibrahima Konaté et Dayot Upamecano. Un choix somme toute logique, qui n'a pas eu l'apport attendu pour autant. Les deux hommes ont parfois manqué de clairvoyance, laissant trop d'espaces à Solanke et sa bande sur certaines situations. Les Bleuets auraient même pu subir le coup de grâce sur une erreur du jeune Konaté permettant à Ryan Sessegnon de faire le break avant qu'un hors-jeu ne le prive de ce but (60e). Une défense centrale à revoir, mais qui n'a pas donné toutes les garanties.

Un trio à deux vitesses au milieu de terrain

Le milieu à trois avec Lucas Tousart devant la défense et Reine-Adelaide/Aouar en relayeurs n'a pas non plus été impérial. Le capitaine tricolore a même cédé sa place dès la 72e minute pour être remplacé par Jean-Philippe Mateta et ainsi permettre un changement plus offensif. Un choix fort de Sylvain Ripoll qui n'a pas hésité à sortir Houssem Aouar lors des dix dernières minutes pour permettre à son équipe de revenir au score. L'espoir lyonnais aurait pu tout aussi bien égaliser, mais il a raté son penalty après une grossière faute sur Jonathan Bamba. Un tir sur le poteau (65e), qui ne masquera donc pas sa prestation mitigée au cœur du jeu.

Dembélé en panne d'efficacité

Si les Bleuets n'ont pas montré leur meilleur visage, ils n'ont pas manqué de situations pour autant, et le gardien anglais Dean Henderson a longtemps retardé l'échéance. Un homme, Moussa Dembélé, aurait pu permettre à l'équipe de France de prendre le bon virage d'entrée, mais comme Aouar il a raté son penalty (25e). Il a aussi manqué son face à face (35e) avant de passer tout près de l'ouverture du score à nouveau au retour des vestiaires (46e). Des occasions à la pelle que le buteur de l'OL n'a pas su convertir, manquant clairement d'efficacité. Un détail important à régler, car les Tricolores auront bien besoin de ses buts dans ce tournoi.

La satisfaction française, finalement, est venue du Lillois Jonathan Ikoné. Déroutant sur son côté droit, l'ancien Parisien a montré de belles choses et a logiquement été récompensé d'un but en fin de match pour permettre aux Bleuets d'égaliser (1-1, 88e), avant que l'entrant Jean-Philippe Mateta ne pousse Aaron Wan-Bissaka à marquer contre son camp dans les derniers instants de la rencontre (1-2, 90+5e). Un dénouement heureux !