Erdogan et des ministres turcs saluent la décision de Mesut Özil

Commentaires()
Getty
Le président turc et certains de ses ministres ont apporté leur soutien à Mesut Özil, condamnant «l'approche raciste» dont il aurait été victime.

"Aux yeux de Grindel (le président de la Fédération Allemande) et de ses soutiens, je suis Allemand quand nous gagnons, mais je suis un immigré quand nous perdons", avait affirmé le joueur de 29 ans par le biais d'une longue lettre publiée en trois parties, pour justifier sa retraite internationale, prise sous fond de polémiques extra-sportives. Pour rappel, le milieu offensif de la Mannschaft avait été apperçu sur une photo en compagnie du président turc Recep Tayyip Erdogan en mai dernier, juste avant une Coupe du Monde désastreuse pour l'Allemagne, éliminée lors des phases de poules, ce qui n'avait pas manqué de provoquer des polémiques liées à ses origines turques, faisant largement le jeu de l'extrême droite notamment. 

"Il est tout bonnement impossible d'accepter cette approche raciste" 

Ce mardi, alors que l'annonce de la retraite internationale de celui qui avait été sacré Champion du Monde quatre ans plus tôt avec l'Allemagne continue de faire parler Outre-Rhin, Recep Tayyip Erdogan a tenu à lui apporter son soutien, le félicitant pour sa décision. "Les déclarations et l'attitude de Mesut sont patriotiques et méritent toutes les louanges. Il est tout bonnement impossible d'accepter cette approche raciste (...) envers un jeune homme qui a tout donné et contribué au succès de l'équipe nationale allemande", a ainsi déclaré le président turc, cité par l'agence de presse étatique Anadolu.

Ozil

Des propos qui font désormais écho à ceux d'autres personnalités politiques turques, puisque le ministre de la Justice y est lui aussi allé de son message à l'encontre du footballeur. "Je félicite Mesut Özil qui, en quittant l'équipe nationale d'Allemagne, a marqué le plus beau but contre le virus du fascisme", a tweeté Abdülhamit Gül. Enfin, son homologue des Sports, Mehmet Kasapoglu, lui a emboîté le pas, affirmant soutenir "pleinement la position honorable de [son] frère Mesut Özil", accompagnant son message d'une photo de l'ancien du Real Madrid aux côtés de Recep Tayyip Erdogan. A seulement 29 ans, le joueur d'Arsenal comptait déjà 92 sélections sous le maillot allemand, pour 23 buts inscrits. 

Prochain article:
"Barcelone, j'arrive !" - Kevin-Prince Boateng confirme son transfert au Barça
Prochain article:
Strasbourg : Jonas Martin absent 2 mois
Prochain article:
Kenny Lala prolonge son contrat à Strasbourg
Prochain article:
Mercato - Klopp pense que Liverpool va recruter cet hiver
Prochain article:
PSG : Adrien Rabiot saisit la LFP pour réclamer sa réintégration immédiate
Fermer