Encore raté ! Messi doit-il se résoudre à se retirer définitivement de la sélection ?

Commentaires()
Messi durante Brasil x Argentina no Mineirão
Leo Messi est-il maudit en sélection ? Doit-il se résoudre à ne plus jamais revenir sous le maillot argentin après un nouvel échec retentissant ?

Chronique d'un échec pas franchement annoncé, mais attendu avec impatience par de nombreux détracteurs... Leo Messi s'est encore planté en sélection en tombant face au rival brésilien en demi-finales de Copa America.avec des prestations mitigées pour celui que d'aucuns considèrent comme le meilleur joueur de l'histoire.

Echec et mat ?

Cet échec a-t-il définitivement maté le prodige argentin ? Ce dernier doit-il se résoudre à oublier la sélection avec qui il a énormément de mal à briller ? Où se situe Messi sur l'échiquier des meilleurs joueurs actuels ? Forcément à l'ombre de la détente stratosphérique de son grand rival Cristiano Ronaldo, lequel vient d'actualiser avec la toute première édition de la Ligue des Nations une vitrine des trophées nationale comptant déjà, excusez du peu, l'Euro 2016...

Copa America, le coup de gueule de Messi contre l'arbitrage

Messi n'a pas répondu à ses contempteurs, mais a répondu à une partie de ces questions. Tout d'abord, il ne quittera pas l'Argentine. Le capitaine de l'Albiceleste a promis de "continuer à aider" sa sélection malgré cette cruelle nouvelle désillusion :

"Si je dois continuer à aider d'une façon ou d'une autre, je le ferai. Je me sens bien dans ce groupe", a indiqué Messi après la rencontre face au Brésil dans des propos relayés par l'AFP. À 32 ans, Messi est un peu l'allégorie de cette Argentine, brillante individuellement et prompte à exporter ses talents, mais qui n'a plus gagné depuis 1993 et une Copa America aux relents doux-amers de vieux lauriers et de boules de naphtalines coincées dans la vitrine à trophées.

Argentin désargenté

Pour Messi, ce nouvel échec a des airs de déjà vu, lui qui a déjà annoncé à plusieurs reprises par le passé qu'il ne porterait plus le maillot albiceleste après un revers, avant de se raviser. Mais cette fois, Messi pourrait bien être influencé par un facteur extérieur.

En effet, c'est l'Argentine qui co-organisera la prochaine édition de la Copa América (avec la Colombie) à l'horizon 2020. "Nous avons une bonne nouvelle génération, qui a montré qu'elle aime la sélection. Nous avons un bel avenir devant nous, avec de bons jeunes qui ont besoin de temps. Il faut les respecter", a tonné l'homme aux cinq ballons d'or sur une note d'optimisme.

L'article continue ci-dessous

2019-07-02-messi

Les photographes du monde entier vont-ils pouvoir recycler leurs clichés d'un Messi regard vide et dos voûté par un numéro "diez" chargé d'histoire et trop lourd pour ses épaules ? Réponse dans un an.

D'ici là, Messi a d'autres défis à relever, comme celui de remporter de nouveau la Ligue des champions avec le Barça, histoire de retrouver le contact familier de l'acier d'une coupe et d'oublier que cet été, il a de nouveau bu le calice jusqu'à la lie.

Fermer