Conscient d’être moins bien, Thomas Lemar veut combattre son faux procès

Commentaires()
Getty
Au cœur d’une période délicate pour l’AS Monaco, Thomas Lemar souhaite reprendre le dessus et prouver qu’il est tout acquis à la cause de son club.

La scène se déroule samedi dernier au stade Louis II. Dans une situation délicate après les revers face au PSG et Guingamp, l’AS Monaco reçoit Amiens dans une enceinte qui sonne creux. Dès ses premiers ballons, Thomas Lemar peut distinctement entendre les sifflets qui descendent des tribunes à son encontre. Quelques pertes de balles évitables et passes manquées… qui pour les supporters monégasques font surtout écho à son envie assumée de quitter le club en fin de saison. "Il a entendu les sifflets mais il est de ceux qui assument ce qu’ils peuvent dire, explique en privé un de ses proches. Même s’il fait le même constat que tout le monde sur ses performances actuelles, il est bien dans sa tête et il est toujours aussi rigoureux. On oublie facilement que c’est tout le collectif monégasque qui ne va pas bien". Accusé d’avoir déjà la tête ailleurs, Thomas Lemar espère bien pouvoir se montrer sous son meilleur jour dès dimanche face à Caen et jusqu’à la fin de la saison pour dissiper le malentendu.  

De l’investissement mais pas de réussite

Moins décisif que la saison passée – 3 buts et 9 passes décisives toutes compétitions confondues contre 14 buts et 14 passes lors du dernier exercice – Thomas Lemar ne conteste pas son rendement. De retour à un très bon niveau en 2018 après ses pépins physiques du début de saison, le milieu offensif de 22 ans s’est de nouveau fait plus discret depuis son retour de la dernière trêve internationale. Mais si beaucoup y voient le signe d’un désintérêt dû à son avenir qui devrait se dessiner ailleurs qu’à Monaco, le principal intéressé reste loin de ces considérations. "Son investissement physique sur les deux derniers matches montre que c’est un faux procès, argue un membre de son entourage proche. Il fait toujours les efforts, les courses, le repli défensif. Il demande le ballon, il ne se cache pas. Il n’est pas en réussite mais son comportement ne ressemble pas à quelqu’un qui a la tête ailleurs". Dans un contexte tendu après avoir perdu l’avance considérable que l’ASM tenait sur les Olympiques, Thomas Lemar ne parvient en revanche plus à exprimer pleinement ses qualités de joueur d’équipe.

Thomas Lemar

Battus une première fois face à Paris en finale de la Coupe de la Ligue fin mars, les Monégasques avaient refait surface jusqu’à leur déplacement au Parc des Princes en championnat… Bien décidés à bousculer la bande d’Emery, la grosse claque finalement infligée par les nouveaux champions de France (7-1) a retourné la tête d’une équipe qui semble depuis avoir perdu ses repères. Au milieu des incertitudes collectives qui en ont découlé, Thomas Lemar tente d’apporter une réponse pour l’heure inadaptée."Thomas tente peut-être trop de choses en réponse aux critiques qu’il peut y avoir sur lui et l’équipe, dit-on dans son entourage. C’est une réaction naturelle de vouloir faire la différence mais Il a toujours eu besoin des autres qui sont aussi en dedans. Il doit simplifier et créer de nouveau autour de lui." À seulement 22 ans, l’ancien caennais n’a qu’une expérience modérée du très haut niveau et son aisance à évoluer dans le collectif de l’an passé a peut-être placé les attentes un poil trop hautes. Timide et introverti, l’international français ne peut tenir un rôle de leader mais souhaite plus que tout démontrer qu’il reste la caution technique de son équipe en la qualifiant pour la prochaine Ligue des champions. Avant de la quitter ? Définitivement, pour lui, c’est un autre sujet.

Prochain article:
Nîmes-Angers 3-1, les Crocos corrigent le SCO
Prochain article:
Coupe de France : Dijon se paye Saint-Etienne, Rennes et Caen assurent
Prochain article:
Mario Balotelli : "Marseille a un public comme je les aime"
Prochain article:
Le stade Yves-Jaguin, ancien stade de Guingamp, en cours de démolition
Prochain article:
OFFICIEL - Frenkie De Jong au Barça à partir de l'été prochain
Fermer