Atlético Madrid : La fin d'une ère et le temps des questions

Commentaires()
Getty Images
Avec l'annonce du départ d'Antoine Griezmann, l'Atlético Madrid s'apprête à perdre plusieurs joueurs qui ont marqué la dernière décennie au club.

L'Atlético Madrid va définitivement tourner une page de son histoire cet été. Le club va en effet voir partir simultanément bon nombre des joueurs qui ont porté l'équipe vers ses plus grands succès de la décennie passée : la Liga en 2014, les deux finales de Ligue des champions en 2014 et 2016, voire la victoire en Europa League la saison passée.

Car si Antoine Griezmann a officialisé son départ ce mardi, probablement en direction de Barcelone, il est loin d'être le seul à quitter le Wanda Metropolitano. En effet, il y a une semaine, c'est le défenseur emblématique de l'équipe, Diego Godin, qui annonçait, en larmes, son départ vers d'autres cieux. À l'Uruguayen s'ajoutent les latéraux Filipe Luiz et Juanfran – qui arrivent en fin de contrat et ne prolongeront pas – soit trois des quatre titulaires en défense lors de la finale perdue contre le Real Madrid à Milan, il y a trois ans... et de celle perdue deux ans auparavant à Lisbonne. D'autant que si les trois défenseurs sont âgés de 33 ans pour les deux premiers et 34 ans pour le troisième, Diego Simeone va également perdre la relève avec Lucas Hernandez, le champion du monde ayant décidé de rejoindre le Bayern Munich la saison prochaine. C'est donc toute une défense – un secteur de jeu qui ne saurait être secondaire dès qu'il s'agit d'El Cholo – qui va maintenant s'agir de reconstruire, en plus d'une identité.

Champions League final Real Madrid Atletico Madrid 28052016

Cette génération de joueurs a marqué le club, écrivant au cours de ces dernières années l'une des plus belles pages sportives de son histoire. En 2013-2014, à peine plus de deux ans après l'arrivée de Simeone, l'Atlético est parvenu à remporter le neuvième titre de champion d'Espagne de son histoire, 37 ans après le dernier. La même année, les coéquipiers de David Villa éliminaient successivement l'AC Milan, Barcelone et Chelsea pour se hisser en finale de Ligue des champions, avant de concéder une défaite mémorable contre le Real Madrid, après le but dans les arrêts de jeu de Sergio Ramos (4-1, ap). Une aventure à laquelle n'avait pas participé Antoine Griezmann, encore joueur de la Real Sociedad. Cette quête du Graal avait failli être victorieuse deux ans plus tard, avant une nouvelle désillusion contre le Real Madrid de Zidane (1-1, 5-3 aux tab).

La victoire en C1 semble si loin

Depuis, les Colchoneros ne sont plus parvenus à rester dans la course jusqu'au bout de la saison pour le titre en Liga. Cette année encore, ils vont terminer deuxièmes, à une distance respectable du Barça (11 points de retard avant la dernière journée). Mais ce sont surtout les deux derniers parcours européens qui ont déçu. La victoire en finale d'Europa League contre Marseille (3-0) en mai dernier n'a pas suffi à effacer la déception d'une élimination en phase de poules (dans un groupe comprenant Chelsea, l'AS Rome et Qarabag). La première depuis l'arrivée de Simeone sur le banc. Cette saison, et alors que la finale se jouera au Wanda Metropolitano le 1er juin prochain, devait être celle du rachat. Une lourde défaite sur la pelouse de Dortmund lors de la phase de groupes avait déjà condamné les Madrilènes à terminer deuxièmes. L'élimination contre la Juventus, après avoir remporté le match aller 2-0, a marqué un tournant pour plusieurs joueurs en même temps qu'elle marquait un retour en arrière de l'équipe quant à ses ambitions européennes.

L'article continue ci-dessous

Santiago Arias & Diego Simeone Atlético Madrid 2019

Prolongé cet hiver jusqu'en 2022, Diego Simeone va donc devoir trouver des solutions pour renouveler son effectif après cette saison mitigée. Les multiples départs devront être compensés, d'autant que ce n'est peut-être pas fini. Le milieu de terrain Rodri, autre jeune joueur révélé au club attire en effet de nombreuses convoitises et notamment du côté de Manchester City. Pour ce qui est de la succession d'Antoine Griezmann, véritable leader offensif de l'équipe, plusieurs pistes sont pour l'heure évoquées, comme celle menant au parisien Edinson Cavani, que son club ne retiendrait pas en cas d'offre intéressante. Les noms de Paulo Dybala (Juventus) et Mauro Icardi (Inter), qui songeraient tous deux à changer de club cet été, ont également circulé.

Toujours est-il que le mercato qui s'annonce va marquer un tournant dans le mandat de Simeone à la tête du club et que l'Argentin et ses dirigeants devront faire les bons choix pour relancer cette équipe dans sa quête de succès. Le club peut tout de même se reposer sur de solides atouts comme son nouveau stade, inauguré en 2017. Du côté de l'effectif, Jan Oblak a récemment prolongé son contrat jusqu'en 2023, et l'entraîneur argentin pourra toujours s'appuyer sur des joueurs appelés à devenir les tauliers de demain. José Maria Gimenez, Saul Niguez ou encore Thomas Lemar doivent désormais prendre la relève.

Fermer