Arsenal-Naples (2-0) - Les Gunners prennent une grosse option sur les demies de la Ligue Europa

Commentaires()
(C)Getty Images
Grâce à leur excellente première période face à Naples (2-0) ce jeudi, les Gunners ont pris une grosse option sur les demi-finales de la Ligue Europa.

La finale avant l’heure ? C’est ce que tout le monde a dû penser lorsque le tirage au sort des quarts de finale de la Ligue Europa nous a réservé cet alléchant Arsenal-Naples, et si nous avions été à l’ultime rendez-vous de la compétition, les Gunners seraient actuellement en train de soulever le trophée ! En effet, grâce à leur excellente première période réalisée ce jeudi à l’Emirates Stadium face aux Partenopei (2-0), les hommes d’Unai Emery ont pris une grosse option sur le dernier carré.

La superbe action collective "made in Arsenal"

Bien décidés à ne pas réaliser le même match aller catastrophique que face à Rennes (1-3) au tour précédent, Lacazette et les siens mettaient rapidement la pression sur l’équipe de Carlo Ancelotti. Les actions étaient fluides, les passes s’enchaînaient, et le danger se faisait de plus en plus présent sur la cage napolitaine. Et sur une action collective de grande classe à laquelle participait Maitland-Niles et Lacazette, Ramsey ouvrait le score à bout portant (1-0, 15e) !

L'article continue ci-dessous

Loin d’être rassasiés, les Canonniers multipliaient les offensives. Torreira, intenable au milieu, mystifiait alors Ruiz dans l’axe avant de déclencher une frappe molle du gauche que Koulibaly déviait dans son propre but (2-0, 25e) ! En dix minutes, le break était fait ! Incapables de s’en remettre, les Napolitains concédaient beaucoup d’occasions franches. Juste avant la pause, Insigne aurait pu ramener les siens dans le match, mais il manquait complètement sa reprise dans la surface…

Le San Paolo aura un rôle à jouer au retour

Au retour des vestiaires, l’ailier italien pensait conjurer le sort en trompant Cech, mais l’arbitre signalait logiquement un hors-jeu. Naples semblait revenir avec de meilleures intentions et, sur corner, Koulibaly obligeait Cech à détourner du bout des doigts ! Dans la foulée, Insigne offrait un véritable caviar à Zielinski mais, contraint de frapper la balle en une touche, le Polonais ratait le cadre… Quel manque de réalisme !

Heureusement pour les Partenopei, Arsenal faisait preuve de la même maladresse en seconde période, à l'image d'une ultime frappe ratée par Aubameyang, et Meret veillait au grain lorsque les Gunners parvenaient à cadrer leurs tentatives. Avec cet écart de deux buts, la formation de Premier League prend donc une grosse option sur le dernier carré de la Ligue Europa. Mais attention ! Dans une semaine, au San Paolo, le bouillant public napolitain sera là pour pousser son équipe…

Fermer