News Résultats en direct
Ligue 1

Un OM accablant chute d'entrée face à Reims (0-2)

19:38 UTC+2 10/08/2019
Boulaye Dia Marseille Reims Ligue 1 10082019
Rattrapé par ses errements de la saison dernière, l'OM a trébuché dès son premier match de championnat. Les Phocéens ont cédé face à Reims à domicile.

L'ère André Villas-Boas commence de la pire des manières à Marseille. Ce samedi, la formation olympienne recevait Reims lors de sa première sortie de la saison en Ligue 1. Et elle s'est totalement manquée. Le résultat a été décevant (0-1), mais pas autant que la manière avec un rendement alarmant durant la majorité du match et qui a suscité la colère des fidèles du Vélodrome.

L'OM n'est jamais entré dans le match

C'est peu dire que les supporters marseillais s'attendaient à voir un tout autre spectacle. S'ils s'étaient déplacés en plein mois d'aout et sous une grosse canicule, ce n'était pas pour voir leur équipe se prendre d'entrée les pieds dans le tapis. Or, c'est exactement ce qui s'est produit. Et rien de ce que Dimitri Payet et ses coéquipiers ont montré durant cette partie n'invite à atténuer cette contre-performance.

Les Marseillais ont démarré le match sans Florian Thauvin, ni la tête de gondole de leur mercato, Dario Benedetto, sorti du banc à un quart d'heure de la fin. Des absences importantes mais qui ne justifient pas cette première période soporifique où l'équipe est parue complètement déboussolée, incapable de se créer la moindre occasion dangereuse. Le système en 4-3-3 mis en place par le coach portugais n'a pas du tout fonctionné, avec des cadres à la ramasse. Les Luiz Gustavo, Sanson et Germain n'ont eu aucun impact, et incapables donc de sortir leur équipe de la torpeur dans laquelle elle se trouvait.

Reims récompensé pour ses efforts

Le seul à répondre présent durant ce premier acte c'est Steve Mandanda. Le nouveau capitaine a dû se déployer à deux reprises pour préserver la parité. Dès la 2e minute, il est intervenu devant Doumbia. Puis à la 31e minute, il s'est illustré en bloquant l'angle face à Boulaye Dia. Sans lui, l'OM aurait été mené à la pause. Les locaux peuvent aussi remercier l'arbitre, très clément avec Caleta-Car sur l'intervention très discutable effectuée sur Dia (41e).

L'OM tenait le 0-0 malgré un visage calamiteux, mais il ne pouvait pas le faire sur le long des 90 minutes. Et, paradoxalement c'est consécutivement à leur première grosse opportunité du match que les Phocéens ont fini par craquer. A la 57e minute, Kevin Strootman envoyait le ballon sur la barre sur une reprise sans contrôle. Et dans la foulée, sur le contre champenois, Boulaye Dia est parvenu à battre Mandanda suite à une ouverture parfaite de Dingomé.

Il restait suffisamment de temps à jouer pour pouvoir réagir et essayer de recoller à la marque. Mais, pas avec cet OM-là. Malgré l'entrée en jeu de Benedetto, Marseille est resté impuissant. A peine pourra-t-on relever une frappe de Kamara à la 82e comme occasion intéressante. Rajkovic, le gardien rémois, s'est parfaitement couché pour la neutraliser. En fin de match, et après que les locaux ont définitivement baissé les bras, Reims a scellé le succès avec un deuxième but signé Suk (90e). Le but du Sud-Coréen fut consécutif à une grossière perte de balle de Luiz Gustavo aux abords de la surface. Comme un symbole de cet OM incroyablement défaillant.