UEFA, Ceferin tape du poing sur la table concernant la Super League

Agnelli Ceferin split Jpeg
Getty
Le président de l'UEFA a affiché sa déception après l'annonce de la création de la Super League et a réglé ses compte avec Andrea Agnelli.

Ce dimanche, le football européen a connu un véritable séisme. Douze clubs européens parmi les plus grands et les plus prestigieux ont confirmé ce qui planait depuis plusieurs mois déjà, la création d'une Super League pour contrer l'UEFA et la réforme prévue de la Ligue des champions à partir de l'édition 2024. Dans la nuit de dimanche à lundi, les douze clubs ont confirmé la création de la Super League par le biais d'un communiqué. Ce lundi, l'UEFA a confirmé la réforme de sa Ligue des champions. En conférence de presse, Alexander Ceferin, président de l'UEFA, en a profité pour régler ses comptes avec certains présidents, dont Andrea Agnelli, président de la Juventus, et Ed Woodward, vice-président de Manchester United.

Quels clubs sont dans la Super League? La liste des clubs confirmés et des futurs membres supposés

"Andrea Agnelli est la plus grande déception. Je n’ai jamais vu une personne mentir de façon aussi persistante. Je lui ai parlé samedi après-midi et il m’a dit: ‘Ne vous inquiétez pas, ce sont des rumeurs. Il ne se passera rien.’ La cupidité est tellement forte qu’elle écrase toutes les valeurs humaines. (...) Ed Woodward m'a appelé jeudi dernier pour me dire qu'il était satisfait des réformes et qu'il les soutenait pleinement, de toute évidence, il avait déjà signé autre chose", a expliqué le président de l'UEFA.

Alexander Ceferin a dézingué la nouvelle compétition : "Ce sont des moments dramatiques et cruciaux. On a commencé ce projet pour moderniser nos compétitions. On avait le soutien de l'ECA. Tous les clubs se qualifient en fonction de leur mérite sportif, pas comme si c'était une boutique fermée. Le foot doit être uni face à ce désastre après le positionnement de certains clubs avec des intérêts propres. Le monde du foot est uni, les gouvernements sont unis, la société est unie. On est d'accord pour dire que le projet de Super League est un projet qui n'a aucun sens. La FA, la Liga, la Serie A, la FIFA, la FEF, la Premier League... Tous sont contre ces plans cyniques".

"Nous prendrons toutes les sanctions que nous pouvons"

Super League blog Liverpool Real Madrid Andrea Agnelli

L'article continue ci-dessous

Le président de l'UEFA a prévenu, l'instance européenne fera tout son possible pour empêcher la création de la Super League et sanctionnera autant que possible : "On ne va pas permettre ce changement. Les joueurs qui participent à cette ligue fermée ne pourront pas jouer avec leur sélection. Les joueurs qui jouent en Super League seront interdits de jouer en Coupe du Monde et à l'Euro. Nous prendrons toutes les sanctions que nous pouvons. Ce n’est pas encore clair. Cela fait partie de l’évaluation juridique. Mardi, nous avons des réunions avec le secrétaire général. C’est trop tôt pour savoir exactement ce qu’il va se passer. Nous vous tiendrons au courant."

Neville tape du poing sur la table face à la création de la Superligue

Malgré le départ de douze clubs prestigieux, l'UEFA ne compte pas remettre en cause l'existence de sa compétition phare : "La Ligue des champions va-t-elle continuer ? Oui, bien sûr. En Europe, il y a beaucoup de bons clubs et de fans dévoués. Vous avez déjà entendu aujourd'hui les changements des changements de l'UEFA à partir de 2024. Nous le ferons avec ou sans eux."

"L'UEFA distribue pratiquement 90% de ses revenus au jeu : les jeunes, les fondations pour les enfants, le foot féminin... La Super League ne pense qu'à l'argent, pas nous. L'UEFA croit à la croissance du foot. On veut garder les championnats nationaux, c'est le chemin pour se qualifier. Cela doit être comme ça et ça ne va jamais changer. Nous adaptons les compétitions européennes, mais le principal ne change pas : la solidarité. Pour certains, elle n'existe pas, uniquement ce qu'il y a dans leurs poches", a conclu Alexander Ceferin.

Fermer