News Résultats en direct
Coupe de France

Toutes les réactions de Dijon-PSG

21:05 UTC+1 12/02/2020
Dijon PSG Coupe de France Kylian Mbappe
Dijon s'est largement incliné en Coupe de France face au PSG ce mercredi. Découvrez les réactions des protagonistes.
Thomas Meunier (Eurosport) : « Depuis le tirage, on en parle un peu et c'est difficile de ne pas penser à Dortmund parce que tout le monde a les yeux rivés sur ce match, plus que sur le championnat ou la Coupe. La grosse échéance pour les supporters du PSG, c'est le match contre Dortmund. Il ne faut pas parler que de ça mais c'est souvent ce qui revient quand je croise les gens dans la rue. C'est "on le fait cette année, on le fait cette année". On se doute bien qu'ils ne nous parlent pas du championnat de France mais ça montre une certaine envie aussi, un peu d'ambition. On tourne très bien, on a un très bon groupe. La liste des blessés s'amenuise un petit peu. Pour moi, on a les capacités et tout le monde en est bien conscient. Dortmund, c'est la Champions League et c'est spécial, c'est un des plus grands clubs allemands et aller jouer là-bas, dans le mur jaune, c'est quelque chose d'exceptionnel. Pour moi, à vivre en tant que joueur, je n'attends qu'une chose, c'est de pouvoir y être.  »

Dijon-PSG (1-6) : jeu, set et match pour Paris, qualifié en demies

Thomas Tuchel (Eurosport) : "Je suis très satisfait parce que c'est une performance très forte. C'est super difficile de gagner à Dijon, ils l'ont prouvé en ayant perdu que deux fois au cours de la saison. On a gagné de façon méritée. On a fait une performance en étant très concentrés pendant 90 minutes, avec beaucoup de qualité dans des petites choses, comme les duels pour gagner les deuxièmes ballons. On a joué de façon très attentive et c'était la clé. On a ensuite montré notre qualité dans tous les détails et c'était encore un effort collectif, encore, et je suis satisfait de cette performance très forte. Le changement de système était très positif, on a pensé que cela pouvait nous aider contre les deux attaquants afin d'avoir toujours trois joueurs à l'intérieur du jeu (les défenseurs centraux) et deux joueurs toujours au large pour ouvrir les demi-espaces et contrôler le match avec un 3-2 à la construction. C'était bien mais les gars ont confiance, ils aiment jouer, ils veulent jouer ensemble et j'ai eu l'impression aujourd'hui pendant les réunions qu'ils étaient concentrés, qu'ils savent quoi faire mais, oui, c'est bien qu'on fasse un petit changement et que ça marche. Pour un entraîneur, oui, c'est bien comme ça (...) Cavani ? S'il marque le 200eme à Dortmund, pas de problème. Il peut même en marquer 300 cette saison, ce n'est pas un problème (rires)".

Stéphane Jobard (AFP) : « Encore une fois on est mené 1-0 au bout d'une minute de jeu. Malgré tout on arrive à égaliser. J'aurais voulu mener au score mais on n'a pas pu le faire. Il faut absolument marquer sur ses temps forts contre le PSG, malheureusement c'est ce qui a manqué ce (mercredi) soir. Au lieu de fermer la boutique en fin de match, on a rempli la boîte à oeufs. »