News Résultats en direct
Olympique Marseille

Tactique - 4-3-3, 4-2-3-1… Avec Valentin Rongier, quel système tactique pour l’OM d’André Villas-Boas ?

20:18 UTC+2 04/09/2019
Valentin Rongier OM
L’entraîneur de l’OM, André Villas-Boas, a reconnu que l’arrivée de Valentin Rongier pourrait bouleverser son système tactique.

Les supporters de l’Olympique de Marseille ont eu peur, très peur, mais leur président Jacques-Henri Eyraud a tout de même réussi à boucler le transfert de Valentin Rongier en provenance du FC Nantes, une fois le mercato officiellement fermé en France. Le milieu de terrain arrive donc en qualité de joker, mais il n'en aura que le nom. Attendu titulaire, l’ancien capitaine canari devrait apporter beaucoup : un peu plus de maîtrise, déjà, alors que l'OM a trouvé son salut par des transitions rapides assez élémentaires jusqu'ici. Et peut-être même une révolution dans le système tactique marseillais.

À lire - Valentin Rongier : "À Marseille, tout le monde vit pour l’OM et ça c’est magnifique"

AVB préfère le 4-3-3, mais…

André Villas-Boas l’a reconnu ce mercredi, lors de la conférence de présentation du joueur. "Valentin était sur la liste du club depuis plusieurs années. Il va nous donner de la maturité, de l'intelligence. (…) Le même profil que Morgan Sanson et Maxime Lopez ? Oui, ils sont un peu similaires, mais on peut aussi changer de système pour un 4-2-3-1. Le plus important c'est de trouver les joueurs capables de jouer dans ce système", a déclaré AVB, adepte du 4-3-3 depuis son arrivée.

Sans Rongier ni Luiz Gustavo, parti à Fenerbahçe, Villas-Boas avait opté pour un milieu à trois face à Nice (2-1) et Saint-Etienne (1-0), avec Kevin Strootman en sentinelle et la paire Lopez-Sanson en relayeurs. S’il conserve le même système à l’avenir, le technicien portugais pourrait préférer l’ex-capitaine du FCN à Lopez. Les deux profils sont similaires, mais la nouvelle recrue, de par son expérience, offre davantage de garanties en Ligue 1.

Payet de retour en 10 ?

Et s’il décide de changer de système ? Les choses se compliquent légèrement. À l’heure actuelle, Strootman ne semble pas avoir la capacité physique nécessaire pour évoluer en sentinelle, et le travail de Sanson et Lopez aide beaucoup pour éclipser ses lacunes. Mais dans un 4-2-3-1, ce serait bien le Néerlandais, davantage porté sur la défense, qui devrait former la paire au milieu de terrain avec Rongier, et non les deux autres.

Trop frêle, Lopez rendrait l’entrejeu vulnérable d’un point de vue athlétique. Trop offensif, Sanson créerait un déséquilibre certain. En 4-2-3-1, la défense ne bougera pas, au contraire de la ligne offensive. Si Strootman et Rongier prennent place au milieu, la ligne du dessus devrait être composée de Florian Thauvin à droite, Dimitri Payet en 10, et Bouna Sarr ou Nemanja Radonjic à gauche. En pointe, Dario Benedetto conservera sa place.

Villas-Boas : "Rongier, plus un 8 qu’un 10"

Voici donc la première hypothèse, mais son côté gauche semble défaillant. Jordan Amavi continue d’enchaîner les prestations délicates, tandis que Radonjic et Sarr peinent à trouver leurs marques en ce début d’exercice. La seconde option pour AVB serait donc de laisser Payet sur le côté gauche, malgré son faible apport défensif, et offrir le poste de meneur de jeu à Rongier ou Sanson. En fonction de l’identité de l’heureux élu, l’autre sera associé à Strootman.

Une hypothèse avancée par Villas-Boas en conférence de presse. "Rongier, je pense que c’est plus un 8 qu’un 10. On va insister pour trouver un système où tout le monde est capable d’exploiter ses capacités au maximum. On va apprendre à se connaître et j’espère être capable de faire sortir le meilleur chez Valentin", a déclaré l’ancien entraîneur de Chelsea ce mercredi. Dans tous les cas, le talent de Rongier ne pourra que faire du bien à l’OM...