News Résultats en direct
Vidéos

Mercato - Valentin Rongier : "À Marseille, tout le monde vit pour l’OM et ça c’est magnifique"

13:13 UTC+2 04/09/2019
Valentin Rongier
Le milieu de terrain recruté au FC Nantes a livré ses premières déclarations après s'être engagé pour cinq ans avec l'Olympique de Marseille.

Après plusieurs heures d'incertitude, Valentin Rongier a fini par rejoindre l'OM en provenance du FC Nantes. Le milieu de terrain de 24 ans s'est engagé pour cinq saisons avec le club phocéen. Il était présenté à la presse ce mercredi. Voici ses déclarations les plus marquantes.

Sur sa signature tardive à l'OM

"C’était très stressant et éprouvant pour moi et mon entourage. Je pense à ma famille qui était restée sur Nantes, Le dénouement est bon et maintenant je vais me concentrer sur mon objectif : le terrain. Rentrer à Nantes ? Forcément j’y ai pensé. Je vais essayer de passer à autre chose. Je vais savourer car je suis très content d’avoir signé ici à l’OM."

Sur son positionnement sur le terrain

"Je peux évoluer en milieu relayeur mais également dans un milieu à deux dans un 4-4-2 et aussi en numéro 10, je serai apte si le coach me le demande."

Sur la notoriété de l'OM

"C’est un club avec énormément d’histoire, le seul club à avoir remporté la Ligue des champions et le plus grand nombre de titres. Dans l’effectif actuel je connais avec Morgan Sanson et j’ai déjà joué contre tous les autres joueurs. Je vais essayer de m’intégrer le plus rapidement possible."

Sur le changement de dimension

"Je sais ce que tout cela implique. Je pense avoir le caractère pour. J’ai conscience de mes qualités, je suis bien éduqué et c’est à moi de jouer maintenant. On me donne la possibilité de franchir un cap et je vais essayer de saisir cette chance."

Sur la passion à Marseille

"Tout le monde vit pour l’OM et ça c’est magnifique. On le sent quand on arrive en ville. Oui mon modèle c’est Verrati, même si on est à Marseille, il faut reconnaître qu’il a des qualités."

Sur ses adieux avec le FC Nantes

"J’ai beaucoup de choses à leur dire, à Nantes aussi la ville c’est le football. Les supporters ont toujours porté l’équipe et gentils avec moi comme j’étais un enfant de la ville. J’ai été débutant et j’ai fini capitaine. Je n’ai pas pu leur dire au revoir dignement, face-à-face, contre Montpellier."