Supercoupe d'Europe - Après prolongations, l'Atlético s'adjuge le derby madrilène (4-2)

Commentaires()
GETTY
L'Atlético a remporté la Supercoupe d'Europe ce mercredi, l'emportant face à son éternel rival madrilène (4-2) grâce notamment à un doublé de Costa.

Ce mercredi soir, c'est la ville de Madrid qui était à l'honneur à Tallinn, capitale de l'Estonie. Pour une finale à l'accent espagnol, le Real Madrid, vainqueur de la dernière Ligue des Champions, se dressait face à une équipe de l'Atlético de Madrid, détentrice pour sa part de la Ligue Europa.

Et pour ce sommet Européen, les deux éternels rivaux madrilènes avaient endossé leur costume des grands soirs, puisque les deux entraîneurs avaient logiquement décidé d'aligner leurs meilleurs éléments afin de tenter d'ajouter une ligne supplémentaire à leur palmarès. Ainsi, pas moins de quatre Champions du Monde avec l'Equipe de France le 15 juillet dernier étaient titulaires pour cette rencontre, Antoine Griezmann, Thomas Lemar et Lucas Hernandez étant alignés côté Colchoneros, tandis que le seul Raphaël Varane était présent au sein d'un onze Merengue aussi marqué par la présence de Karim Benzema. 

Avec deux équipes prêtes à en découdre, les débats ne perdaient pas de temps pour s'enflammer, puisqu'après seulement 50 secondes de jeu, Diego Costa remportait son duel de la tête face à Sergio Ramos, échappant notamment à Raphael Varane, pour faire trembler les filets adverses, et mener 1 but à 0. 

Karim Benzema déjà au rendez-vous cette saison

Menés dès la première minute de cette Supercoupe d'Europe, les hommes de Julen Lopetegui, qui ont encaissé le départ de leur meilleur joueur en la personne du quintuple ballon d'or Cristiano Ronaldo cet été, étaient d'ores et déjà attendus au tournant pour le premier match d'une saison qui pourrait être celle de la transition. Au fil des minutes, les Merengue parvenaient à trouver des décalages mais peinaient toutefois dans la finition, jusqu'à l'égalisation de l'attaquant français Karim Benzema (27ème, 1-1), resté dans la capitale espagnole cet été malgré des rumeurs l'envoyant notamment à l'AC Milan. 

REAL

Indécise suite au but du numéro 9 de la Maison Blanche, cette rencontre le restait jusqu'à la pause, dans un duel entre deux équipes qui ne refusaient pas le jeu. Malgré une entame catastrophique, marquée par la réalisation inscrite par Diego Costa, la plus rapide de l'histoire de la Super Coupe d'Europe, le club dirigé par Florentino Pérez a su se relancer, grâce notamment à son buteur Karim Benzema, décisif de la tête.

Griezmann sort, Modric rentre, le Real accélère

Lors d'un second acte d'abord marqué par la sortie d'Antoine Griezmann mais surtout par l'entrée de Luka Modric, qui devrait selon toute vraisemblance rester à Madrid, le Real parvenait même à renverser son adversaire, grâce à un pénalty transformé par Sergio Ramos (63ème). Comme un symbole.Si l'on pouvait s'attendre à une fin de rencontre maîtrisée de la part des partenaires de Gareth Bale, habitués à préserver un score quand titre de prestige il est possible de remporter au coup de sifflet final, les Colchoneros de Diego Simeone grillaient la politesse à leurs rivaux, se faisant de plus en plus menaçants pour la défense de la Maison Blanche au fil des minutes... Au point de revenir à égalité, grâce à l'inévitable Diego Costa, s'offrant un doublé de prestige sur un service de son partenaire Angel Correa, à dix minutes du terme. Rien n'était joué dans ce derby. 

Prolongations à Tallinn 

Pour départager les deux formations titrées en Coupe d'Europe la saison passée, il fallait donc procéder à de redoutées prolongations, qui tournaient nettement en faveur des Colchoneros. Dans un premier temps, c'est Saul Niguez qui, sous pression à 20 mètres, trouvait la lucarne droite d'une reprise sublime du pied gauche, inversant de nouveau une rencontre à rebondissements. A la 104ème minute de jeu, les hommes de Diego Simeone s'offraient même le luxe d'accroître leur avance, grâce à un but de l'international espagnol Koke, présent en Russie avec la Roja pour disputer la Coupe du Monde. Le score n'évoluera plus, et le Real Madrid débutaient de la pire des manières son exercice 2018-2019, quelques semaines après les départs regrettés de Zinédine Zidane et Cristiano Ronaldo.

De son côté, l'Atlético devenait le premier club à décrocher une troisième victoire en trois participations lors d'une Supercoupe d'Europe. Anderlecht, la Juventus et Valence suivant de près avec deux victoires en deux participations. De bon augure, alors que la Liga n'a pas encore débutée...
 

Fermer