News Résultats en direct
Rennes

Rennes, Stéphan : "Létang ? Je lis des choses complètement fausses"

13:43 UTC+1 10/02/2020
Julien Stephan Rennes Ligue 1
L'entraîneur du Stade Rennais regrette que l'on puisse penser qu'il est à l'origine du départ de son ancien président, Olivier Létang.

Troisième de Ligue 1, le Stade Rennais a connu une fin de semaine complètement folle avec le départ inattendu de son président, Olivier Létang, sans la moindre explication claire. Présent en conférence de presse avant le quart de finale de Coupe de France contre Belfort, Julien Stéphan n'a pas pu échapper aux questions concernant le départ rocambolesque d'Olivier Létang en fin de semaine dernière, ayant occupé une grande partie de sa conférence de presse. L'entraîneur du Stade Rennais réfute toutefois avoir plus de pression après le départ de l'ancien dirigeant du PSG.

Rennes : comment les joueurs ont appris le départ d’Olivier Létang

"La pression est inhérente au métier. Je n’ai pas plus de pression que lorsque j’ai récupéré l’équipe en décembre 2018, qu’elle était 14e avec quatre points d’avance sur le barragiste et que j’entendais parler d’une potentielle relégation. Je n’ai pas plus de pression que fin novembre où j’avais trois matchs pour sauver mon poste, que je voyais des noms fleurir dans la presse pour me remplacer. La pression fait partie de ce métier", a indiqué le technicien français.

"Rester focalisé sur ma mission"

Julien Stéphan n'apprécie pas les rumeurs circulant sur le départ d'Olivier Létang : "Je ne pense pas qu’il faille devenir parano. Je ne veux surtout pas qu’on me prête plus de pouvoir que j’en ai, je suis entraîneur pas plus. C’est déjà beaucoup. C’est une mission périlleuse mais palpitante. Je veux rester focalisé là-dessus. Je lis et on me rapporte des choses qui sont complètement fausses et qui me dérangent un peu. Ce n’est pas très grave mais je ne voudrais pas ça dépasse les bornes".

Rennes - Olivier Létang quitte la présidence, plusieurs cadres stupéfaits

"On a un actionnaire puissant qui porte le club depuis 20 ans, qui prend des décisions. Le président est sous la responsabilité de l’actionnaire. L’entraîneur est sous la responsabilité du président et de l’actionnaire. On suit la ligne directrice de l’actionnaire. Je m’occupe de l’équipe, du secteur pro et c’est déjà bien suffisant comme ça (...) Ce qui me dérange ? Il y a des contre-vérités... (...) Je n'étais absolument pas au courant du timing", a ajouté l'entraîneur du Stade Rennais.

Julien Stéphan va désormais tourner la page et se focaliser sur le futur évoquant sa relation avec son nouveau président : "Ma relation avec le président Delanoé était régulière puisqu’il fait les déplacements et vient souvent aux matchs. On s’est vu avant la rencontre face à Brest. On a échangé dans le vestiaire quand les joueurs étaient à l’échauffement. On va voir comment ça va se passer dans le quotidien, c’est tout nouveau, tout neuf. On va prendre le temps pendant notre déplacement à Belfort de discuter sur notre fonctionnement".