News Résultats en direct
Everton

Rafael Benitez empêtré dans une polémique pour des propos de 2007

19:18 UTC+2 14/07/2021
Rafael Benitez Newcastle United Premier League 2019
En 2007, Rafael Benitez, alors entraîneur de Liverpool, avait qualifié Everton de "petit club". Des propos qui font tache depuis son arrivée au club.

L'entraîneur d'Everton, Rafael Benitez, s'est défendu après des propos tenus à l'époque de son mandat chez le grand rival de Liverpool. L'Espagnol avait qualifié Everton de "petit club" après un match nul dans le derby du Merseyside en 2007. Alors qu'il entraîne désormais les Toffees, ces propos ont logiquement refaits surface.

Dans une position inconfortable, l'entraîneur a insisté sur le fait que ces propos passés n'auront aucun impact sur la façon dont il aborde son nouveau travail. "Je l'ai déjà dit, cela dépend du contexte. Cela fait longtemps et vous vous battez pour votre club. C'est ce que je vais faire à présent. Si vous êtes le manager, vous devez défendre votre club dans n'importe quel contexte. Dans ce cas, je me battrai pour Everton, j'essaierai de faire de mon mieux à chaque match et j'essaierai de rivaliser avec n'importe qui".

"Ce n'est pas quelque chose qui me fait peur, c'est le contraire"

"Je suis vraiment heureux que ce club grandisse de plus en plus et je suis heureux de l'idée que nous pouvons défier et rivaliser et je me battrai pour cela", a ainsi confié l'ancien coach de Liverpool, alors que de nombreux fans d'Everton ont protesté contre sa nomination au poste d'entraîneur depuis l'annonce officielle de son arrivée.

Une banderole a été laissée près de la maison de l'homme de 61 ans l'avertissant de ne pas accepter le poste, une affaire qui fait actuellement l'objet d'une enquête par la police. Mais l'Espagnol dit qu'il y a eu beaucoup de soutien depuis qu'il a accepté le rôle et ne s'inquiète pas de la colère de certains fans.

"Les Evertoniens autour de chez moi, ils sont assez heureux et ils m'ont beaucoup soutenu. Même les Liverpudlians, ils acceptaient que c’était une chance et une opportunité pour moi de revenir en Premier League et de concourir pour quelque chose, donc c’était plutôt bien. En parlant des banderoles, on peut parler d'une, deux personnes - on ne sait jamais. Je pense qu'il vaut mieux penser aux points positifs et à la façon dont beaucoup de gens m'encouragent à bien faire. Je suis content de ça".

Quand Florentino Perez trouvait Mourinho et Cristiano Ronaldo "idiots"​

"J'étais convaincu quand j'ai décidé de dire oui, ou même décidé de commencer à parler. Ce n'est pas quelque chose qui me fait peur, c'est le contraire. Je veux gagner, je veux bien faire. C'est être compétitif pour moi, être ambitieux. Je suis professionnel et très compétitif", a enfin assuré Rafael Benitez, successeur de Carlo Ancelotti.