Rachat des Girondins - Audition de Joe DaGrosa devant les élus de Bordeaux Métropole : le D-Day pour GACP

Commentaires()
L'homme d'affaires américain présente son projet et répondra aux interrogations des élus bordelais ce jeudi. Quelques zones de flou persistent.

Le rachat des Girondins de Bordeaux prend une tournure politique pour les 48 heures à venir. Annoncé comme le repreneur du club depuis maintenant quatre mois, Joseph DaGrosa va être auditionné ce jeudi (18 heures) par les 105 élus de Bordeaux Métropole pendant une séance à huis clos qui devrait durer une heure et demi. Le lendemain, ces mêmes élus voteront lors d'un conseil uniquement consacré au rachat afin de valider l'arrivée de l'homme d'affaires américain et de sa société GACP (General American Capital Partners) pour lui permettre de devenir le locataire du Matmut Atlantique.

Initialement ce vote était prévu le 28 septembre mais face à de nouvelles interrogations soulevées dans la presse et par la DNCG, Alain Juppé a pris l'initiave de le reporter et également de mettre en place une audition de DaGrosa devant l'ensemble des représentants bordelais. Si le vote donne le oui en faveur des Américains, l'officialisation définitive du rachat sera alors actée dans un délai de quelques jours. Le loyer serait de 3,85 millions d'euros par an. 

L'endettement annoncé du club interpelle 

Parmi les questions soulevées et qui seront sans doute posées directement à l'investisseur de 54 ans, l'endettement annoncé du club qui serait de 95 millions d'euros, avec un taux d'intérêt de 9,25% selon une information de Sud Ouest. Entouré de nombreux conseillers internationaux, DaGrosa est tenté de mettre en place son équipe au Haillan mais le Maire de Bordeaux souhaite voir un président français succéder à Stéphane Martin, qui ne devrait pas poursuivre l'aventure selon 20 Minutes. 

L'article continue ci-dessous

Pour ce qui est des sensibilités politiques, c'est bien l'opposition de gauche (PS, EELV et Insoumis) qui a le plus de craintes vis-à-vis de ce rachat. Dans cette perspective, Vincent Feltesse, élu socialiste, entend bien mettre Joseph DaGrosa devant le fait accompli. "On se rend compte que GACP n'est qu'un actionnaire minoritaire de la holding (King Street) qui va chapeauter le club (15%), a-t-il indiqué à France Bleu. Qui sont les vrais actionnaires, quel mandat-a-t-il et quelles garanties peut-il nous donner, si jamais au bout de cinq ans l'actionnaire majoritaire se retire, comment on est sûr que la métropole continuera à avoir son loyer payé chaque année ?" .

L'audition promet d'être intense pour le représentant de la société basée en Floride, qui s'appuiera notamment sur les fonds apportés par King Street, maison mère de GACP afin d'être le plus fiable possible devant ses futurs partenaires dans la capitale girondine. 

Prochain article:
Pelé encourage Neymar à battre son record
Prochain article:
Laudrup dément tout contact avec le Real Madrid
Prochain article:
Plusieurs retours de blessure à Liverpool
Prochain article:
McManaman : "Le PSG m'a incroyablement déçu, ses stars doivent travailler plus"
Prochain article:
West-Ham, Pellegrini réagit à la rumeur Dzeko
Fermer