News Résultats en direct
PSG vs Lille

PSG-Lille (2-0) : Neymar, un retour entre approximations et agacement

22:41 UTC+1 22/11/2019
Neymar PSG Lille OSC Ligue 1 22112019
D'abord à gauche d'un 4-3-3, puis dans l'axe d'un 4-2-3-1, Neymar a réalisé un retour en sourdine avec le PSG ce vendredi contre Lille (2-0).

Neymar n'avait plus joué avec le PSG depuis le 5 octobre et une victoire contre Angers (4-0). Alors, forcément, de nombreux regards étaient tournés vers le Brésilien, tout juste remis d'une blessure à la cuisse. Titulaire, il a traversé le match sans grande inspiration. Une rencontre à analyser en deux étapes. La première, dans un 4-3-3, où Neymar occupait l'aile gauche avant la mi-temps. Et la deuxième, plus courte, après la pause, quand Thomas Tuchel a décidé de remodeler son schéma en 4-2-3-1 avec Neymar au poste de n°10, derrière Mauro Icardi. Deux positions distinctes pour l'ex-star de Santos, moins inspirée que ses compères Angel Di Maria et Icardi, qui ont à nouveau trouvé le chemin des filets. Comme souvent ces derniers temps.

Remplacé à la 64e... et directement au vestiaire

Neymar n'avait pas 90 minutes dans les jambes. Thomas Tuchel l'avait annoncé dès jeudi en conférence de presse, et cela s'est ressenti. "Je crois qu'il n'est pas à 100%, confirmait Thiago Silva après la rencontre. Et c'est normal. Mais ça va venir. J'espère qu'il pourra être prêt pour la phase la plus importante de la saison."

Remplacé à la 64e minute par Kylian Mbappé, un temps incertain cette semaine, Neymar a directement pris la direction des vestiaires à sa sortie. Une image qui n'est pas passée inaperçue, d'autant qu'il avait déjà montré son agacement en première période.

Visiblement mécontent de sa prestation contre Lille (2-0), en ouverture de la 14e journée de Ligue 1, Neymar avait notamment envoyé un ballon de dépit hors du terrain, à la 36e, à la suite d'une faute parisienne. L'arbitre M. Delajod l'avait alors rappelé à l'ordre. Le genre de geste d'humeur qu'il n'aurait sûrement pas eu s'il était en pleine réussite. Mais ce vendredi, l'attaquant, sifflé par une poignée de supporters au moment de son remplacement, était dans l'approximation.

Il a terminé la rencontre avec 59 ballons touchés et aucun tir à son actif. La preuve, s'il en fallait une, que ce n'était pas le grand Neymar. Une remise en route en douceur, qui va lui permettre toutefois de retrouver un petit peu de rythme. Et ce juste avant un déplacement important en Ligue des champions, à Madrid.

Benjamin Quarez, au Parc des Princes.