Plus créatif que Lionel Messi - Découvrez la star de Nice Jean Michael Seri

Getty Images
Référence en Ligue 1 en termes de passes décisives et d'occasions créées, l'Ivoirien est l'une des références à son poste en Ligue 1.

Depuis que Jean Michael Seri a débarqué en France à l'été 2015, l'international ivoirien est devenu l'un des milieux de terrain les plus en vue du championnat.

Alors que Nice est toujours dans la course au titre en Ligue 1, l'équipe de Lucien Favre, grandement diminuée, se repose désormais sur ce milieu à tout faire. Avec les absences d'Alassane Plea et Wylan Cyprien, deux éléments clés touchés au genou, l'Ivoirien de 25 ans a encore plus de responsabilités dans le sprint final de son équipe.

Avec sa progression, Seri est devenu le N'Golo Kanté de Nice, alors que le Français avait quitté la Ligue 1 pour l'Angleterre lorsque le milieu de l'OGCN est arrivé dans l'Hexagone en provenance du Pacos de Ferreira. Et comme Kanté, Seri pourrait être l'un des futurs gros transferts en provenance de la Ligue 1.

Ces deux joueurs sont bien différents, pourtant. Si Seri possède un volume de courses remarquable comme l'international français, c'est un joueur beaucoup plus offensif et plus décisif à la dernière passe.

Lucien Favre exige de ses joueurs qu'il soit très présents à la récupération du ballon, mais cet aspect n'a pas bridé Seri offensivement.

En effet, avec neuf passes décisives à son actif cette saison, Seri n'est devancé dans cet exercice que par quelques joueurs en Europe, comme Neymar, Christian Eriksen et Kevin De Bruyne.

Jean-Michael Seri Arnaud Souquet Nice Guingamp Ligue 1 29012017

Seri a créé plus d'occasions cette saison que Lionel Messi, en plus d'avoir distillé plus de passes décisives que l'Argentin.

"C'est un classement étrange parce que vous dépendez des autres", a-t-il déclaré à L'Equipe, en admettant : "Je le regarde pour voir où je me situe en Europe".

Seri a parcouru du chemin puisqu'il a été formé en Côte d'Ivoire en intégrant le centre Cyril Domoraud en 1999, à huit ans seulement.

"La formation des footballeurs en Afrique est spéciale", a-t-il déclaré dans des propos accordés au Point. "Jusqu'à un certain niveau, nous jouons pieds nus. Par conséquent, nous sommes plus en contact avec le ballon et nous acquérons une bonne base technique pour le contrôle. Lorsque nous mettons des chaussures, cela signifie que nous avons atteint un certain niveau".

Il ne fait aucun doute que Seri est un joueur très fiable balle au pied. Compte tenu de ses modèles, cela ne devrait pas être une surprise.

"J'ai été inspiré par Marcelo Gallardo quand il a joué à Monaco au début des années 2000. C'est mon surnom en Côte d'Ivoire", a t-il confié.

C'est Claude Puel, aujourd'hui manager de Southampton, qui a recruté Seri pour seulement 2 millions d'euros. L'ancien entraîneur de Nice a notamment évoqué la capacité de Seri à délivrer des "passes cachées", un trait de jeu inspiré par un grand nom du football moderne.

PS Seri

"Xavi le faisait tout le temps pour Barcelone et j'ai essayé de le copier. C'est un truc sur lequel j'ai beaucoup travaillé et que j'essaye de maîtriser", a déclaré Seri.

Avec le niveau de jeu qu'il affiche actuellement, Seri a fait l'objet de rumeurs de transfert à Marseille, Dortmund et Southampton où le milieu retrouverait Puel. Des rumeurs qui ne signifient pas que Seri va quitter Nice pour l'instant - surtout pas pour rejoindre une destination avec un climat plus rude.

L'article continue ci-dessous

"J'ai des ongles incarnés et quand il fait froid, j'ai besoin d'un traitement spécial, a t-il révélé. Je ne me vois pas jouer dans un pays où il fait froid. J'ai mal partout et j'ai du mal à m'entraîner quand c'est le cas".

"Je me sens bien ici, tout comme ma famille. Je ne vois pas pourquoi j'irais ailleurs. Le club progresse et il y a de nombreuses choses positives, alors pourquoi partir ?"

Sa détermination - et celle de Nice aussi - sera sûrement mise à l'épreuve lorsque les cadors du Vieux Continent reviendront à la charge cet été. Une évaluation de 40 millions d'euros ne serait pas forcément démesurée pour le milieu international ivoirien.

Fermer