OL, Aulas réitère sa confiance à Juninho

Commentaires()
Getty
Le président lyonnais Jean-Michel Aulas a fait savoir qu’il avait encore totale confiance envers son directeur sportif.

L’Olympique Lyonnais s’est séparé lundi de son entraineur, le Brésilien Sylvinho. Ce dernier a été congédié en raison du début de saison catastrophique réalisé en Ligue 1. Le coach a sauté donc, et cette issue a laissé supposer que le directeur sportif était également en danger. Ce n’est absolument pas le cas et c’est Jean-Michel Aulas, lui-même, qui l’a affirmé.

La liste des candidats pour la succession de Sylvinho

Dans un entretien accordé au site du club, l’homme fort des Gones a certifié que Juninho a encore « toute ma [sa] confiance, celle du Comité de Gestion, comme la mienne ». « Il s’est tout de suite mis au travail pour nous proposer une solution intérimaire, a-t-il poursuivi. Nous apportons notre soutien total à Juni et souhaitons lui donner les moyens de poursuivre le début de saison en Ligue des Champions et surtout de retrouver une place en championnat plus cohérente avec les ambitions et les attentes du club. »

L'article continue ci-dessous

Une confiance dont l’idole du club compte bien profiter pour essayer d’infléchir la mauvaise dynamique et remettre le club sur les bons rails. « En Champions League, notre objectif est de nous qualifier pour les huitièmes de finale. En championnat, nous nous devons de rattraper le retard qui est le nôtre et, d’ici la trêve hivernale, nous avons l’ambition de retrouver une place sur le podium. Nous avons maintenant 10 matches devant nous pour y parvenir et combler le déficit de 7 points avec le 3ème », a-t-il tonné.

Aulas reste en retrait

La priorité de l’OL à l’instant T c’est de se trouver un nouveau coach. Gérald Baticle a pris les commandes de l’équipe mais seulement à titre intérimaire. Vu la tournure des évènements et l’échec de Sylvinho, beaucoup d’observateurs pensaient que Juninho va se mettre en retrait et laisser Aulas gérer ce dossier. Il semblerait que le Brésilien aura quand même son mot à dire. « Concernant l’avenir, nous sommes déjà au travail et je suis en train d’étudier toutes les hypothèses qui permettront à l’OL de poursuivre son pari initialisé par le Président de grandir dans toutes ses composantes d’infrastructures et de développement, tout en préservant une ambition sportive haut de gamme pilotée par d’anciens sportifs de haut niveau », a affirmé « Juni ».

Même si la crise sportive traversée par le club le peine au plus haut point, Aulas ne va donc pas revenir sur les engagements qu’il a eus. Et il le clame haut et fort à ceux qui pourraient en douter : « Je reste en retrait au soutien sportif de l’institution et je me consacre au développement national et international d’OL Groupe, notamment notre nouveau projet de salle multifonctions, notre partenariat stratégique avec LDLC ASVEL, le développement d’OL City, ou bien encore l’acquisition d’une franchise américaine de football féminin. Demain, nous allons d’ailleurs publier nos résultats financiers qui s’annoncent alignés avec nos attentes. J’ai dit ce que j’allais faire, et je continue de faire ce que j’avais dit ».

Fermer