News Résultats en direct
Nice

OGC Nice, Kasper Dolberg justifie son choix

15:27 UTC+2 30/08/2019
Kasper Dolberg Ajax 07222019
Présenté en compagnie des autres recrues, l'attaquant néerlandais est revenu sur les raisons l'ayant poussé à choisir les Aiglons.

Ce vendredi, après avoir officialisé le prêt d'Adam Ounas, l'OGC Nice a présenté ses trois recrues offensives. Les Aiglons ont été très actif depuis le rachat par INEOS et ont signé en très peu de jours Kasper Dolberg, recrue la plus chère de l'histoire, mais aussi Alexis Claude-Maurice et Adam Ounas . En conférence de presse lors de sa présentation, Kasper Dolberg a révélé les raisons qui l'ont poussé à dire oui à l'OGC Nice alors qu'il évoluait à l'Ajax, demi-finaliste de la dernière Ligue des champions.

"Il y a plusieurs raisons qui ont fait que j’ai choisi Nice. J’ai discuté avec le coach et avec tout le monde au club. C’est une combinaison de plusieurs choses. Je voulais un endroit avec des gens qui croient en moi. On a parlé depuis longtemps avec Nice et c’est rapidement devenu un choix sûr pour moi. Le projet qui démarre à Nice est un projet auquel j’avais vraiment envie de participer ", a expliqué l'ancien attaquant de l'Ajax. 

Fournier : "Cvitanich était plus difficile à convaincre que Dolberg"

Le Néerlandais a déjà été marqué par les supporters de Nice et est prêt à faire ses débuts :  "Je suis venu jouer ici avec l’Ajax. Ce n’était pas un bon résultat. J’avais été agréablement surpris par l’ambiance du stade et des supporters et la qualité de l’équipe à l’époque. Mais vraiment ce qui m’avait marqué c’est l’ambiance dans le stade. Est-ce que je suis prêt ? Oui j’ai fait la prépa avec l’Ajax et je me suis bien préparé, ce que je n’avais pas pu faire les années précédentes. Je n’ai pas pu m’entraîner ces dernières semaines, mais physiquement je suis en forme, car je me suis entraîné tout seul et je suis prêt à démarrer cette nouvelle aventure".

Dans les colonnes de Nice Matin, Julien Fournier avait expliqué comment le club a réussi à avoir Kasper Dolberg : " Il y a un an Dolberg ça aurait été possible ? Je pense que oui. Sportivement, on était crédible. Le club ne passe pas du jour au lendemain dans une autre dimension. Un travail a été fait ces dernières années. Je le constate à travers mes déplacements auprès de différents acteurs du foot en Europe, Nice n'existait pas il y a quelques années sur la carte du foot européen. Et sans prétention, aujourd'hui les gens connaissent ce club" .

"On a acquis une crédibilité, grâce à la venue de Mario (Balotelli), aux belles saisons effectuées. ça peut paraître prétentieux, mais je pense que nos très bons choix effectués sur nos entraîneurs successifs, de Claude Puel à Patrick Vieira en passant par Lucien Favre, ce sont des gens qui parlent aux gens du foot. C'est un travail. C'est beaucoup plus facile quand le club est crédible. C'était presque plus dur de convaincre Dario Cvitanich à l'époque. Sur l'aspect sportif je parle ", a ajouté le responsable du football de Nice.