OGC Nice - Gauthier Ganaye se dit "pollué par les histoires de rachat"

Commentaires()
OGC NICE
Dans un entretien accordé à Nice-Matin, le président des Aiglons s'est montré agacé par le climat ambiant, provoqué par les rumeurs de rachat.

"Le chantier prioritaire est dicté par l’actualité récente et tout ce qui s’est passé en dehors du terrain. Le plus important, à très court terme, c’est d’essayer de rassurer les gens et de rassembler tout l’environnement du club autour de l’institution OGC Nice. Et puis bien sûr, il faut déjà travailler avec Patrick Vieira sur ce que sera le mercato cet été (...) Ce qu’on va essayer de faire, c’est convertir le succès sportif que le Gym a eu sur le terrain en augmentation des recettes, pour être un peu moins dépendant, justement,  du trading de joueurs, même s’il y en aura toujours", déclarait l'ambitieux Gauthier Ganaye, le 1er février dernier, au lendemain de son arrivée. 

Un potentiel rachat qui n'arrange pas les manoeuvres du président

Néanmoins, force est de constater que quelques mois plus tard, si l'ambition du nouveau président de l'OGC Nice est toujours au beau fixe, les Aiglons peinent à matérialiser celle-ci. En cause ? Les insistantes rumeurs évoquant un éventuel rachat du club dans les prochaines semaines. "J'ai été surpris d'avoir été autant pollué par les histoires de rachat qui, au final, empêchent de donner plus de résonance à tout ce qu'on fait. C'est ça qui m'emmerde", a justement pesté le dirigeant au cours d'un long entretien accordé ce mercredi au quotidien Nice-Matin, avant de justifier son apparente irritation.​

"Cela ne met pas des bâtons dans les roues, mais on perd en sérénité dans le travail. Quand tu enchaînes les rendez-vous avec les agents et les joueurs dans le but de les convaincre de nous rejoindre, ça se joue à des détails (…) Les mecs veulent avoir une certaine visibilité. Ils entendent des choses, lisent. Du coup, ils peuvent retarder leur prise de décision. Ce n'est pas un climat serein", a-t-il ajoué, un brin remonté par ce qui constitue un frein à son projet. 

Malgré ce climat compliqué, Gauthier Ganaye a toutefois commencé à fixer les objectifs du prochain mercato estival du récent 7ème de Ligue 1, surtout sur le plan des ventes, comme en témoignent ses déclarations. "Entre nous, oui, on se fixe toujours des objectifs. Entre 40 et 45 millions d'euros, je pense qu'on va y arriver", a annoncé le dirigeant, tout en confirmant la vente à venir de l'ailier Allan Saint-Maximin. "Je pense qu'on va bien le vendre", a assuré le président niçois. 

Fermer