Manchester City, Guardiola pas inquiet pour la course au titre

Commentaires()
Getty Images
Liverpool a une avance de huit points sur Manchester City au classement mais l'Espagnol refuse de jeter l'éponge à ce stade de la saison.

Coup de tonnerre ce dimanche à Manchester City. Le double champion d'Angleterre en titre est tombé pour la deuxième fois cette saison. Cette fois-ci, les Citizens ont chuté à domicile contre Wolverhampton à cause d'un doublé d'Adama Traoré. Manchester City reste deuxième de Premier League mais compte déjà huit points de retard sur Liverpool, leader, après huit journées de championnat. Un retard loin d'être insurmontable à ce stade de la saison, d'autant plus que les Citizens ont été longtemps derrière les Reds la saison dernière.

Man City - Wolverhampton (0-2) : City de nouveau à terre

Après la rencontre, en conférence de presse, Pep Guardiola a refusé de rendre les armes. L'Espagnol considère qu'il est encore beaucoup trop tôt pour s'avouer vaincu et renoncer à la quête d'un troisième titre de champion d'Angleterre consécutif : "Allons les gars, il y a encore beaucoup de matches à jouer. Nous avons perdu face à une bonne équipe, qui était vraiment organisée, tellement forte dans les airs et si rapide en contre-attaque".

"Nous sommes seulement en octobre"

Manchester City Premier League 06102019

L'article continue ci-dessous

"Je connais ces joueurs. Ils sont quand même incroyablement impliqués et peuvent le faire. Ce qui est arrivé est arrivé. La plupart des équipes qui ont gagné la Premier League l'année suivante ne la gagnent pas. Aujourd'hui, nous n'étions pas à notre niveau habituel. Les matches précédents étaient bons, mais la distance est grande. Je le sais. Liverpool ne perd pas de points. Mais nous sommes en octobre ; il y a encore beaucoup de matches et de compétitions", a ajouté l'Espagnol.

Guardiola : "Je ne vais pas me tuer si nous ne gagnons pas la C1"

Pep Guardiola a analysé la défaite de son équipe : "C'était un jour sans, ça arrive parfois. On a bien commencé puis on a concédé des occasions, ce qui nous a rendus nerveux. On a bien contrôlé la seconde période, mais à la fin, avec tout le monde devant, on a perdu des ballons dans des zones dangereuses et ils ont été efficaces. On a touché le poteau, on a eu des actions mais on n'a pas bien joué. C'était un mauvais jour, un mauvais match".

Rien n'est encore perdu pour Manchester City, loin de là. Bien évidemment chaque faux-pas éloigne les Citizens du triplé en Premier League et rapproche les Reds de la fin d'une disette de 30 ans, mais pour le moment les huit points qui séparent les deux clubs peuvent largement être comblés. Qui plus est, Manchester City doit encore jouer deux fois Liverpool et les confrontations directes vaudront très chères pour les hommes de Pep Guardiola.

Fermer