LOSC - Un départ de Nicolas Pépé à Liverpool ? Les précisions de Gérard Lopez

Commentaires()
Dans un entretien accordé à RMC Sport, le patron du LOSC s'est confié sur l'avenir de Nicolas Pépé, très courtisé sur le marché des transferts.

Auteur de 22 buts en Ligue 1 la saison dernière et véritable révélation du LOSC, Nicolas Pépé est un joueur sur le départ. Un départ qui, bien que le joueur soit très courtisé et ce par de très grands clubs européens, tarde néanmoins à s'officialiser. "On sait que ce dossier sera sans doute plus long parce qu'il est en compétition et qu'il y a une réflexion des deux côtés, de la part du joueur et des clubs intéressés...", confiait d'ailleurs son entraîneur Christophe Galtier ce vendredi - en marge de la reprise du récent dauphin du PSG - au sujet de l'Ivoirien. 

Quelques heures plus tard, c'est au tour du président du LOSC en la personne de Gérard Lopez d'évoquer l'avenir de l'ancien joueur du SCO d'Angers, au cours d'un long entretien accordé à nos confrères de RMC Sport. Et à l'image des mots de Christophe Galtier, force est de constater qu'un départ de Nicolas Pépé n'est pas près d'être acté, bien que ce dernier soit bel et bien la cible de certaines offensives

"C’est sûr que ce sera un transfert important"

"Je sais qu’il y a eu des discussions avec le joueur, pas avec nous en tant que club. Liverpool a des joueurs à ces postes-là. J’ai pu lire qu’il fallait peut-être qu’il y ait des joueurs qui partent, ou pas. Moi je ne suis pas particulièrement axé sur Liverpool. Mais c’est vrai qu’il y a eu des discussions avec les agents", a d'abord concédé le président du club.

L'article continue ci-dessous

Gerard Lopez Lille

"Il n’y a pas beaucoup de joueurs de ce type sur le marché. De son âge, je n’en connais pas des masses. Le dossier par rapport aux clubs avec lesquels on discute dépend de la volonté de Nico, de la volonté de l’acheteur, du discours de l’entraîneur et parfois de joueurs qui sont là à qui le club va devoir expliquer qu’un poste n’est plus d’actualité ou que le club va devoir faire partir. Il y aura encore des mouvements assez importants, on verra", a-t-il ajouté ensuite, avant d'en dire plus sur le prix du joueur. 

"Le marché est ce qu’il est. Je n’ai jamais évoqué 80 millions d’euros. Dans une interview, j’avais dit de 40 à 80 millions. C’était une boutade parce que je me dis que c’est tellement large comme éventail que finalement on sera dans le juste. On verra où on va tomber. C’est sûr que ce sera un transfert important. Il faut aussi que ce soit un transfert sportivement qui soit bon pour le joueur."

Fermer