News Résultats en direct
League Cup

Liverpool-Arsenal (5-5 a.t.b. 5-4), les Reds écartent les Gunners au bout d’un match fou

22:41 UTC+1 30/10/2019
Liverpool celebrate 2019-20
À l’issue d’une rencontre rocambolesque, Liverpool a pris le dessus sur Arsenal et prolongé son parcours en League Cup.

C’était le match à ne surtout pas rater pour les amateurs du beau jeu et les parties à suspense. Bien qu’ayant aligné leurs équipes B, Liverpool et Arsenal se sont livrés ce mercredi un superbe combat, qui a débouché sur une orgie de buts et une qualification des locaux à l'issue de l'épreuve des tirs au but. Un show qui n'est pas sans rappeler le Liverpool-Arsenal de 2007 dans la même compétition (3-6) ou la même affiche en Premier League en 2009 lors du quadruplé d'Arshavin (4-4).

Dix buts ont été inscrits durant cette partie. Les spectateurs ayant pris leur place à Anfield n’ont donc pas regretté le déplacement, d'autant plus que leur équipe a empoché la qualificatio au final. Les fidèles de l’enceinte mythique se sont aussi extasiés devant les deux superbes réalisations de l’extérieur de la surface signées Alex Oxlade-Chamberlain (58e) et Divock Origi (62e) et qui ont ramené les locaux de 2-4 à 4-4. Et ce ne fut pas vain.

Origi joue les sauveurs

Les Merseysiders avaient été les premiers à scorer dans ce match, suite à un csc de Mustafi. Mais, Arsenal, poussé par sa classe biberon et aussi le banni Mesut Ozil, a parfaitement réagi. Lucas Torreira a égalisé (19e), avant que le prometteur Brésilien Martinelli n’assure un doublé (26e et 36e). James Milner a ensuite rétabli la parité, mais le capitaine de Liverpool s’est ensuite raté en se retrouvant à l’origine du quatrième but d’Arsenal, inscrit par Maitland-Niles (54e) suite à une belle inspiration d’Ozil.

En seconde période, et après que les Reds ont remis les pendules à l’heure, Unai Emery a fait entrer son homme en forme, le Français Matéo Guendouzi. Bien lui en a pris. Cinq minutes seulement après son incorporation, l’international français a servi Joseph Willock pour le but de 4-5. On a bien cru alors que c'était la réalisation qui allait décider de cette partie, mais il était écrit que le match ne pouvait se terminer sans une énième banderille et Divock Origi a égalisé juste avant le gong sur une magnifique volée.

Aux tirs au but, le seul à se manquer a été l'Espagnol Dani Ceballos. Déjà en difficulté en championnat, Arsenal se retrouve prématurément hors course dans une Coupe nationale. Liverpool, pour sa part, continue dans cette épreuve et peut espérer conquérir un trophée qui lui échappe depuis 2012.