Lille y va tout droit, Atal régale, Caen peut souffler... Le résumé de la journée en Ligue 1

Commentaires()
Getty
Deux jours après la victoire de l'OL face à Bordeaux (2-3), cinq rencontres de la 34ème journée de Ligue 1 se jouaient simultanément ce dimanche.

Deux jours après la victoire de l'Olympique Lyonnais face aux Girondins de Bordeaux (2-3) en ouverture de cette 34ème journée de Ligue 1, cinq rencontres du championnat de France se disputaient simultanément ce dimanche après-midi. Lutte pour la Ligue des Champions, pour la Ligue Europa ou tout simplement pour ne pas descendre. De nombreux enjeux se jouaient donc sur les différentes pelouses. Et dans cette configuration, ce sont les joueurs du LOSC qui ont réalisé la très grosse opération en remportant un précieux succès face au Nîmes Olympique (5-0), renforçant encore un peu plus leur position de dauphin du Paris Saint-Germain. Si Lille a impressionné, le Stade Malherbe Caen a lui aussi vécu une après-midi sous le signe de la réussite, venant à bout du DFCO (1-0), un concurrent direct dans la lutte pour le maintien. 

Lille 5-0 Nîmes 
Buts : Rémy (51e), Bamba (64e), Celik (70e), Pépé (80e), Fonte (92e)

Depuis le début de saison, les Dogues ne cessent d'impressionner, portés par un trio d'attaque impressionnant composé de Nicolas Pépé, Jonathan Bamba et Jonathan Ikoné. Mais ce dimanche, et pour la quatrième fois de la saison par ailleurs, c'est un autre élément offensif qui a permis au LOSC de réaliser la très bonne opération, redonnant six points d'avance au club nordiste sur l'Olympique Lyonnais, et ce à seulement quatre journées du terme. En effet, c'est Loïc Rémy, formé à l'OL justement, qui a ouvert le score au retour des vestiaires, seul face à un Paul Bernardoni impuissant et condamné à l'exploit. Un but inscrit légèrement contre le cours du jeu, qui aura permis aux hommes de s'envoler, puisque Bamba, Celik, Pépé et Fonte se mêlaient ensuite à la fête. 5-0 score final. Impérial, le LOSC est en route pour la Ligue des Champions. 

Nice 3-0 Guingamp
Buts : Atal (9e, 68e, 73e)

Sous les ordres de Patrick Vieira, l'OGC Nice est devenue une équipe plus difficile à manoeuvrer que séduisante offensivement, n'inscrivant que trop rarement plusieurs buts lors d'une seule et même rencontre. Mais ce dimanche, les Aiglons ont profité de la réception de la lanterne rouge qu'est l'En Avant Guingamp pour faire mentir la règle. Et de quelle manière. Face à des Bretons dépassés, Nice s'est facilement imposé, emmené par un seul homme, un phénomène même, en la personne de Youssef Atal, auteur d'un triplé retentissant, lui qui évoluait ce jour dans une position plus avancée sur le terrain. Trois buts, tous inscrits grâce au talent de la révélation de la saison niçoise, qui permettent aux locaux de renouer avec le succès. En face, Guingamp, bon dernier, peut se montrer très pessimiste quant à un éventuel maintien... 

Amiens 0-0 Strasbourg 

S'il disposait d'un coussin d'avance plus conséquent il y a encore quelques semaines, l'Amiens SC ne comptait que quatre maigres points d'avance sur la premier relégable au coup d'envoi de cette rencontre face aux Alsaciens du Racing Club de Strasbourg. Et au sortir de cette réception des hommes de Thierry Laurey, ceux de Christophe Pélissier ne sont pas vraiment plus avancés, puisque leur avance est restée inchangée, grâce au point du match nul obtenu non sans lutter face à des visiteurs pourtant supérieurs et plus inspirés ce dimanche. Et match nul sur un score nul et vierge, qui ne fait pas vraiment les affaires des locaux. 

Angers 1-1 Reims
Buts : (Cafaro 63e, Manceau (71e)

L'article continue ci-dessous

La semaine passée, le Stade de Reims s'était incliné sur sa pelouse face à l'AS Saint-Etienne (0-2). Un revers qui avait entamé très sérieusement les chances de décrocher une qualification en Coupe d'Europe la saison prochaine, surtout à l'approche d'un déplacement périlleux sur la pelouse du SCO d'Angers, une équipe réputée pour être très difficile à manoeuvrer devant ses supporters. Difficile à maneouvrer, le SCO l'a été, mais les visiteurs ont d'abord su faire preuve d'un réalisme froid pour se sortir du piège tendu par les hommes de Stéphane Moulin. Ainsi, Mathieu Cafaro ne s'est pas fait prier en seconde période pour ouvrir le score et inscrire sa sixième réalisation de la saison, le tout sur la première frappe cadrée du Stade de Reims. Quelques minutes plus tard, les Angevins égalisaient avec l'espoir d'enflammer la fin de rencontre. Mais le score n'évoluait plus, et les deux équipes se quittaient dos à dos au stade Raymond Kopa. 

Caen 1-0 Dijon
But : Fajr (67e)

C'est une rencontre qui avait des allures de match de la peur qui s'est jouée ce dimanche au sein du stade Michel d'Ornano. En effet, le Stade Malherbe Caen, 19ème au coup d'envoi avec 26 points au compteur, recevait le DFCO, 18ème avec 28 points. Autant dire que l'on pouvait s'attendre à un match très disputé entre deux équipes luttant pour leur maintien depuis de nombreuses semaines. Malheur au vaincu, donc. Et à ce petit jeu là, ce sont bel et bien les Normands qui ont réalisé la très bonne opération en trouvant la faille grâce à Fayçal Fajr en seconde période. Grâce à cette victoire, la première à domicile en 2019, Caen s'offre le luxe de dépasser son adversaire du jour au classement, pointant désormais à la 18ème place, celle réservée au barragiste. En face, le DFCO a manqué le coche... 

Fermer