Les réactions après Turquie - France (2-0)

Commentaires()
Getty Images
La France est tombée samedi contre la Turquie. Après le match, les Bleus et leur sélectionneur ont reconnu que c'était une sortie manquée.

Les champions du monde ont essuyé samedi leur premier revers en éliminatoires de l'Euro. On leur promettait l'enfer à Konya et ils l'ont vécu. Face à une Turquie, bien plus motivée et incisive, les Tricolores ont cédé logiquement 2-0. Et le tarif aurait pu être plus conséquent sans les nombreux sauvetages d'Hugo Lloris. Après cette déroute, ils ont été très peu à venir livrer leurs sentiments. Et ceux qui l'ont fait n'ont pas fui leurs responsabiltiés, admettant que la copie proposée était indigne de leur part.

Didier Deschamps (sélectionneur de l'Equipe de France sur TF1)  : "Quand il y a une prestation collective comme ca, il n'y a rien à retenir de positif. On n'a pas fait le match qu'il fallait face à une équipe qui a joué comme elle aime le faire, et nous on n'y était pas. A partir du moment où il n'y a pas d'intentions même lorsqu'on est champions du monde, c'est ce que ça donne. On prend une belle giffle ce soir et il faudra l'analayser. Il n'y a rien à dire d'autre. Bravo a la Turquie, et à nous de retourner à nos basiques".

Moussa Sissoko (milieu de l'équipe de France, La Chaîne L'Equipe) : "C'est compliqué d'accomplir un match comme ça... Mais on ne va pas se trouver d'excuses. On sait dans quels domaines on n'a pas été bon - quasiment partout - et il faudra vite corriger le tir mardi parce que ce sera un match capital pour la suite. Inquiets ? Non. Il reste encore pas mal de matches. Après, par le passé, on a pu faire des faux-pas mais on a toujours su rebondir, c'est une équipe de qualité avec pas mal de talent. Maintenant, il peut arriver à certains moments que l'équipe pèche, c'est arrivé ce soir. Il va falloir tout faire pour éviter de répéter ce genre de prestation et prendre le plus de points possible pour les matches à venir et se qualifier".

Paul Pogba (milieu de terrain de l'Equipe de France) : "Aujourd'hui, c'est un jour sans où quand on essaie les passes les plus simples, ça ne marche pas. Dès qu'on encaisse une occasion, c'est but. Avec le ballon, on n'est pas dangereux. On était prêts, on savait que ça allait être un match de haut niveau, que les supporters pousseraient. Je ne me rappelle pas de la dernière fois où on a été aussi mauvais. Il faut refléchir et trouver la solution. C'est sûr, il faut une réaction dès que possible".

Fermer