News Résultats en direct
Ballon d'Or

Le duel Messi-Van Dijk, l’un des plus serrés de l’histoire du Ballon d’Or

10:43 UTC+1 03/12/2019
Virgil van Dijk Lionel Messi
La course au Ballon d’Or 2019 a débouché sur un duel très disputé entre Leo Messi et Virgil Van Dijk. Peut-être même le plus disputé de l’histoire.

Lionel Messi est allé chercher lundi son sixième Ballon d’Or personnel. L’Argentin peut en être fier, surtout que cela a été l’un des plus compliqués qu’il a eu à conquérir. « La Pulga » n’a devancé son premier poursuivant, Virgil Van Dijk, que de sept petit points (686 contre 679). Un écart minime et qui en dit long sur les difficultés qu’ont eues les jurys à trancher.

"Cristiano Ronaldo est toujours le meilleur de l'histoire"

En valeur absolue, l’écart de cette édition de 2019 est le quatrième le plus réduit de l’histoire de ce prix. Par le passé, des joueurs ont remporté cette distinction avec un seul point d’avance, comme Bobby Charlton en 1966 devant Eusebio ou Mathias Sammer devant le Brésilien Ronaldo en 1996. Il y a aussi eu le sacre de Franz Beckenbauer, qui a devancé ses compatriotes Gerd Muller et Gunter Netzer de deux unités seulement (1972).

Van Dijk a été plus fréquemment cité à la 1e place

Toutefois, il n’est pas absurde de considérer que la bataille de cette année est la plus serrée de toutes. Parce qu’il y a eu 2816 points de distribués entre les 176 journalistes qui ont voté à travers le monde. Et lors des anciennes éditions évoquées plus haut, le panel des votants ne regroupait que 22, 25 et 51 votants. De quoi donner encore plus de regrets à Van Dijk, même si ce dernier a semblé plutôt bien accepter sa défaite. Ce qui n'est pas le cas, en revanche, de Cristiano Ronaldo et de son clan.

Qu’est ce qui a fait la différence dans ce bras de fer entre la star du Barça et le roc de Liverpool ? Les résultats des votes pourront donner une idée, mais ce qui est certain c’est que ce n’est pas le nombre de citations à la première place. Le Néerlandais a été mentionné premier 69 fois, et Messi à 61 reprises seulement. S’il y avait eu égalité entre les deux, l’arrière batave l’aurait d’ailleurs emporté, conformément à ce que stipule le règlement.