L'Algérie donne rendez-vous au Nigéria en demi-finales de la CAN

Commentaires()
Getty Images
La Côte d'Ivoire défiait l'Algérie ce jeudi en quart de finale de Coupe d'Afrique des Nations et les Fennecs se sont qualifiés aux tirs au but.

Considérée comme beaucoup comme l'un des favoris ce cette CAN 2019, l'Algérie défiait ce jeudi la Côte d'Ivoire pour un choc en quarts de finale de la CAN. Et ce sont les hommes de Djamel Belmadi, impressionnants depuis l'entame du tournoi, qui ont ouvert le score à la 20e minute.

Atal se blesse et doit céder sa place

En effet, le vétéran Sofiane Feghouli permettait aux Fennecs de virer en tête sur un service rasant de Bensebaini dans une surface ivoirienne pourtant bien remplie pour le 1-0. Euphorique, l'Algérie pousse pour faire le break et Feghouli lance Atal dans la surface ivoirienne. Ce dernier sécroule au contacte de Kanon, mais l'arbitre ne bronche pas.

Le latéral de l'OGC Nice se blesse néanmoins sur l'action et se fait mal à la clavicule, lui qui sera contraint de céder sa place à Zeffane à la demie-heure de jeu. De quoi calmer les velléités algériennes pour un temps, avec un score qui n'évoluera pas avant le repos.

Les Fennecs obtiendront une très belle opportunité en début de second acte, avec le virevoltant Bounedjah qui pénètre dans le rectangle ivoirien et saute pour éviter la sortie peu inspirée de Gbohouo. Pénalty après consultation de la VAR. Bounedjah veut se faire justice lui-même et... heurte le haut de la transversale avec sa tentative manquée.

L'Algérie pourra regretter cette opportunité manquée, puisqu' à l'heure de jeu et suite à un contre ivoirien, Kodjia se joue de Benlamri pour repiquer vers l'axe et marquer du gauche malgré le retour de Bensebaini. 1-1.

L'article continue ci-dessous

L'Algérie tente de réagir par le fraîchement entré en jeu Adam Ounas. Ce dernier tente le grand pont sur Gradel avant de chuter dans la surface des Eléphants, mais l'arbitre ne bronche pas. Les deux équipes s'affronteront en prolongations et lors du premier acte, Guedioura est inquiété par l'arbitre pour une main dans sa surface, mais la VAR lui donne raison.

Les Algériens s'offrent une belle opportunité dans la seconde période de la prolongation avec Belaïli qui sert Slimani lequel fait briller Gbohouo de la tête avec un très bel arrêt du portier ivoirien. Les deux équipe se dirigent inexorablement vers la fruste loterie des tirs au but.

Et à ce petit jeu, ce sont les Algériens qui s'en sortent le mieux et se qualifient pour les demi-finales de la CAN 2019.

Fermer