La carte de Messi : pourquoi Dembélé est la clé pour le succès du Barça en Ligue des champions ?

Commentaires()
Getty
Barcelone, qui défie l'OL mardi (21h), a fait de la Ligue des champions sa priorité. Ousmane Dembélé jouera un rôle crucial dans cette quête.

C'est une soirée qui hante encore les joueurs du FC Barcelone. Un cauchemar pour une bande de champions habituée à avoir le dernier mot.

Quand le FC Barcelone s'est fait broyer par la Roma au printemps dernier, l'humiliation a été perçue en Catalogne comme la plus grosse tache de ces dernières années sur le maillot blaugrana. Une tache qui n'a fait que s'intensifier lorsque les rivaux du Real Madrid ont soulevé la coupe aux grandes oreilles pour la troisième saison consécutive.

Rembobinons un peu le film : Messi et sa bande s'étaient rendus dans la capitale italienne en ayant déjà un pied en demi-finale après une victoire sans histoire au Camp Nou (4-1). Ils en sont repartis la queue entre les jambes après avoir reçu une gifle mémorable avec le score qu'il ne fallait pas (3-0).

La plaie est encore ouverte, depuis, et c'est pour cela que la Ligue des champions revient systématiquement dans les discours depuis le début de saison, à commencer par celui de Lionel Messi, le leader technique devenu leader tout court de cette équipe.

Les ambitions clamées par l'Argentin au Camp Nou, au coeur de l'été, après le lever de rideau, en disent long sur la soif de revanche qui l'anime. Messi sait que la prestigieuse Ligue des champions est une porte verrouillée pour le Barça depuis 4 ans. Mais à ses côtés, Ousmane Dembélé pourrait bien en être la clé.

Valverde avait laissé le Français sur le banc de touche la saison dernière à Rome, même si ses caractéristiques semblaient idoines pour la physionomie du match, face à une équipe obligée de se découvrir pour remonter un score.

Dembélé était entré à cinq minutes de la fin, après le but de Kostas Manolas, mais l'affaire était déjà pliée.

Ousmane Dembele Barcelona 2018-19

Valverde pourra toujours se consoler en se disant que Dembélé n'était pas le joueur qu'il est aujourd'hui.

L'article continue ci-dessous

Les blessures ont terni sa première saison. Après une année très prometteuse au Borussia Dortmund, le Français a multiplié les passages à l'infirmerie dans une année qui devait être celle de l'acclimatation.

Mais de l'eau a coulé sous les ponts, et presque un an plus tard, le champion du monde fait son retour dans l'Hexagone pour affronter l’Olympique Lyonnais mardi, en huitième de finale aller de la Ligue des champions. Et tout porte à croire qu'il peut faire basculer ce match.

Sur le plan personnel, c’est aussi l’occasion pour lui de mettre certaines choses au clair. En France, Dembélé dissuse encore l'image d'un joueur controversé. Il n'est pas un titulaire indiscutable de l'équipe de France, ses apparitions lors de la Coupe du monde en Russie n'ont pas convaincu, et ses prouesses en Espagne ont été relativisées par l'opposition. En dehors d'un choc contre Tottenham durant la phase de poule, l'attaquant cherche encore un match référence sur ce plan-là.

En Catalogne, en revanche, la transformation de Dembélé est appréciée à sa juste valeur. Après avoir vu son nom circuler dans les gazettes de transferts, le Français est désormais un rouage essentiel de l’attaque du Barça. Lors des dernières semaines qui ont suivi son entorse à la cheville, l’équipe a faibli sans lui. Philippe Coutinho, qui l'a suppléé sur le flanc gauche, n'a pas cette alliage de vitesse et d'habileté.

Samedi face au Real Valladolid, Dembélé a débuté un match pour la première fois depuis cette absence, le temps de se remettre dans le bain avec quelques éclairs avant que Valverde ne le sorte pour le garder au chaud avant la grande échéance.

Ousmane Dembele Barcelona Atletico

"Nous sommes parfois à ses côtés sur une action et nous n'arrivons pas à arriver à temps !", s'est amusé Luis Suarez dans des propos accordés à Sport.

"Je ne pouvais pas y arriver et Leo était encore plus loin derrière. On se disait : "il va très vite, nous ne l'attraperons jamais !".

"Quand il commence à courir, nous devons commencer avant lui pour rester à ses côtés. Sinon, il est impossible de le suivre".


L'Urugayen en rigole, mais avoir un joueur aussi rapide est un avantage considérable pour lui et Messi, comme Neymar l'était avant son transfert au Paris Saint-Germain. Et sa plus grande victoire, c'est de voir les experts commenter désormais ses exploits sur le terrain, plus que ses absences en dehors, qui étaient perçues comme un manque de professionnalisme.

Suarez avait été l’un des rares coéquipiers à réprimander publiquement Dembélé plus tôt dans la saison, lui demandant d’être plus responsable. Ses mauvaises habitudes avaient même fait oublier son très bon début de saison. Mais Dembélé a payé sa dette. Il s'entraîne bien maintenant, avec une bonne attitude. Nelson Semedo et Valverde l'ont confirmé. Et il ne lui reste plus qu'à briller dans les matches qui comptent.

Sa prestation contre l'Atletico Madrid au Wanda Metropolitano à la fin du mois de novembre était un premier pas dans cette direction, comme celui face aux Spurs de Tottenham, donc. "J’ai passé un bon moment sur le banc, mais c’est normal parce qu’au cours d’une saison, il y a toujours des moments difficiles", a déclaré Dembélé, qui sait exactement ce qu’il doit produire et quand. "J'ai confiance en moi et je continuerai d'essayer de faire ce que je sais faire et d'être décisif. C’est important de marquer dans les moments clés...". Le message est passé.

Fermer