News Résultats en direct
France vs Andorre

France-Andorre (3-0) : Coman et Ikoné, des "Titis" au rendez-vous

22:40 UTC+2 10/09/2019
Kingsley Coman Jonathan Ikone France Andorra UEFA Euro Qualifiers 2020
Passés tous les deux par le PSG, Kingsley Coman et Jonathan Ikoné ont marqué des points sur les deux matches contre l'Albanie (4-1) et Andorre (3-0).

Les "Titis" Coman (23 ans) et Ikoné (21 ans) avaient les crocs durant cette trêve internationale. Alors que l'actualité du PSG a été rythmée ces dernières semaines par la fuite de nombreux joueurs formés au club (Zagré, Areola, Diaby, Weah, Nkunku, Nsoki...), les deux ex-Parisiens ont marqué des points en Bleu.

Déjà auteur d'un doublé samedi contre l'Albanie (4-1) - son premier en équipe de France - Kingsley Coman a encore trouvé le chemin des filets ce mardi face à Andorre (3-0), profitant d'un service de Jonathan Ikoné, justement, pour éliminer le gardien adverse et placer une frappe sous la barre (1-0, 17e).

Leurs noms scandés par le Stade de France

L'ailier du Bayern Munich, chargé d'animer le côté gauche, a confirmé sa bonne forme du moment. Il en est maintenant à quatre buts en sélection alors que Ikoné, dont c'était la première titularisation, a élevé son total en Bleu à un but et une passe décisive après seulement deux rencontres.

Sorti après l'heure de jeu, remplacé par Thomas Lemar (62e), l'attaquant du LOSC, parti du PSG en 2017, s'est rapidement mis dans le bain, ne montrant aucun signe de nervosité face à un adversaire largement inférieur. Il s'est un petit peu éteint au fil des minutes, mais son bilan sur les deux matches reste très positif. Comme Kingsley Coman, remplacé par Nabil Fékir à la 85e, il a même eu le droit à son nom scandé par les supporters français.

En l'absence de Kylian Mbappé, mais aussi d'Ousmane Dembélé par exemple, les "Titis" ont montré qu'il faudra compter sur eux à l'avenir. Deux satisfactions de ce rassemblement qu'on pourrait bien revoir dès le mois prochain pour les rendez-vous capitaux contre l'Islande et la Turquie.

Benjamin Quarez, au Stade de France.