Finale Ligue des champions - Zinédine Zidane est un "personnage extraordinaire" selon Jürgen Klopp

Commentaires()
Getty Images
À cinq jours de la finale tant attendue à Kiev, l'entraîneur des Reds a dit tout le bien qu'il pensait de son confrère du Real Madrid.

Treize ans après son dernier triomphe du côté d'Istanbul en Ligue des champions, Liverpool se présente à Kiev avec la volonté affichée de décrocher une sixième couronne eruopéenne. La mission s'annonce compliquée face au club le plus titré de la planète en C1 et qui a remporté trois des quatre dernières éditions.

"Content que l'on ne joue pas l'un contre l'autre"

Si l'enjeu est de taille, Jürgen Klopp n'en est pas moins un gentleman à l'heure de donner son avis sur Zinédine Zidane, son confrère et futur adversaire. Le technicien allemand est tout simplement élogieux envers Zinédine Zidane qu'il estime en tant que joueur mais aussi comme entraîneur, avec sa touche d'humour habituelle. "Je suis content que l'on ne joue pas l'un contre l'autre (...) Moi contre lui, au marquage ou ailleurs... Je suis ravi de pouvoir envoyer mes joueurs sur le terrain."

L'article continue ci-dessous

Dans un entretien publié sur le site des Reds, l'ancien coach de Dortmund a donné son avis sur l'homme fort du Real Madrid depuis maintenant deux ans et demi. "Il est dans le top 10... dans le top 5 des meilleurs joueurs de tous les temps. Et maintenant, il est entraîneur du Real Madrid, avec une équipe très expérimentée sur le terrain. Ce sera un très beau défi."

Zinedine Zidane Real Madrid Bayern Munich UCL 01052018

En plus de l'apprécier pour son travail, Klopp met aussi en avant la personnalité du champion du monde 1998. "C'est un personnage extraordinaire dans le football. Je l'admirais en tant que joueur et je le respecte en tant que collègue. C'est incroyable ce qu'il réalise avec le Real. C'est pour cette raison que je suis impatient d'y être."

Pour atteindre la finale de la C1, Liverpool a disposé de Porto, de Manchester  City et de l'AS Roma, tandis que de son côté le Real Madrid a dû sortir le PSG, la Juventus et le Bayern Munich.

Fermer