FC Barcelone, Laporta défend bec et ongle sa volonté de faire la Super League

Joan Laporta BarcelonaGetty Images

Le président du FC Barcelone, Joan Laporta, a promis que le club ne s'excuserait pas auprès de l'UEFA pour sa tentative de participatione et de création de la Super League européenne, ajoutant que les Blaugrana ne voyaient aucune raison de regretter de vouloir contrôler "notre propre destin". Les géants catalans restent l'un des rares fidèles au projet raté qui aurait vu une douzaine des plus grands clubs du jeu former une nouvelle compétition continentale avec un gain financier plus important.

Barça, Laporta ne digère pas pour Wijnaldum

Alors que plusieurs membres fondateurs ont par la suite fait marche arrière, les clubs anglais et deux italiens notamment, le Barça ne l'a pas fait - et Joan Laporta, élu pour un deuxième mandat à la tête du Camp Nou cette année, dit qu'il ne cherchera pas à se racheter tant qu'il restera à la présidence du FC Barcelone tout en ajoutant qu'un vote des membres sur leur participation n'est plus requis compte tenu des circonstances.

"Nous avons parlé avec les clubs impliqués et avons dit que nous aimions les propositions, mais que nous avions besoin qu'ils acceptent que nos membres devraient approuver l'entrée à la prochaine assemblée", a déclaré le président de 58 ans à l'assemblée générale du club. "Il était logique d'avoir ce vote avant le 30 juin. Mais maintenant, comme le format n'existe pas, je ne vous demanderai pas de voter. Mais le projet est vivant, j'insiste".

Laporta ne craint pas une sanction de l'UEFA

Joan Laporta BarcelonaGetty Images

"Nous essayons toujours d'entamer le dialogue avec l'UEFA. Nous ne nous excuserons pas d'avoir tenté d'organiser une compétition. Nous ne dirons pas désolé à l'UEFA de vouloir être les propriétaires de notre propre destin. Du moins pas tant que je suis le président du FC Barcelone", a ajouté Joan Laporta. Sur la douzaine de membres fondateurs de l'ESL, les neuf qui ont renoncé à leur engagement ont déjà fait face à des amendes de l'UEFA, mais les sanctions contre le Barça et ses coéquipiers, le Real Madrid et la Juventus, restent en suspens.

Il est rapporté que l'instance dirigeante du sport aimerait les interdire de compétition continentale telle que la Ligue des champions, bien qu'ils ne soient pas en mesure de le faire en raison d'une décision de justice interdisant une telle action. "L'UEFA nous a menacé d'amendes et de nous expulser de la Ligue des champions", a ajouté Laporta. "Le temps nous a donné raison. Maintenant, ils ont annulé [suspendu] la procédure disciplinaire et nous ont inscrits pour la Ligue des champions la saison prochaine.

OFFICIEL – Memphis Depay signe au Barça

"Nous faisons cela parce que nous aimons le football et parce qu'en ce moment le jeu est dans une situation compliquée. Les clubs publics peuvent faire des offres beaucoup plus attrayantes que nous et ils continuent d'investir", a conclu Laporta. Bien qu'ils puissent rester impliqués dans un drame hors du terrain, le Barça espère recentrer les choses sur le terrain alors qu'il cherche à s'appuyer sur la première année sur le banc de touche de Ronald Koeman.

Bien qu'ils n'aient pas pu remporter le titre en Liga, la victoire en Copa del Rey a assuré un trophée aux pensionnaires du Camp Nou cette saison ainsi qu'une autre place parmi les quatre premiers du classement. En outre, Lionel Messi semble prêt à revenir sur son propre désir de quitter le club tel qu'il a été émis l'été dernier, l'Argentin étant appelé à signer un nouvel accord et à rester dans son club de toujours.