News Résultats en direct
Euro U21

Euro Espoirs - Bleuets : pour le spectacle, on repassera

23:18 UTC+2 24/06/2019
France U21 Romania U21 European Championship
Les Bleuets, peu spectaculaires, ont validé leur ticket pour les demi-finales de l'Euro ce lundi en faisant match nul contre la Roumanie (0-0).

Première mission accomplie pour l'équipe de France Espoirs. Se qualifier pour les demi-finales de l'Euro et s'offrir ainsi le droit de disputer les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Un objectif atteint, qui va réjouir l'ensemble du groupe après le match nul de lundi contre la Roumanie (0-0).

PSG : Mbappé aux JO de Tokyo en 2020 ?

Les Bleuets n'ont pourtant pas montré un visage très emballant durant la phase de poules. Deuxième du Groupe C, avec deux victoires et un match nul donc, la sélection tricolore a éprouvé d'étonnantes difficultés à faire le jeu, subissant trop souvent les événements, ce qui pourrait coûter cher pour la suite de la compétition.

Car en demi-finale, il faudra battre l'Espagne. Un gros morceau pour la sélection tricolore avec la Rojita, qualifiée au détriment du pays hôte, l'Italie, qui figurait également parmi les favoris du tournoi. Il faudra inévitablement élever son niveau de jeu pour espérer aller plus loin encore.

Peu emballant, mais solide

Si on dresse le bilan des Bleuets jusqu'ici, on se souvient qu'il a fallu un revirement de situation incroyable pour venir à bout des Anglais, réduits à dix alors qu'ils tenaient le match d'ouverture. Face à la Croatie également, les occasions n'ont pas été nombreuses et le salut est venu d'une tête de Moussa Dembélé en début de partie.

Face aux Roumains, l'attaque française, privée de Terrier, forfait avant l'Euro, Bamba, blessé jusqu'à la fin du Championnat d'Europe et Dembélé, trop juste, a été frileuse avec Jean-Philippe Mateta en pointe. Un tir en première mi-temps mais une défense solide, et un seul but concédé en trois rencontres.

Le spectacle n'a clairement pas été au rendez-vous pour le moment, mais le résultat est positif et Sylvain Ripoll, comme ses hommes, s'en contenteront certainement.

Le technicien tricolore a d'ailleurs pris le parti depuis deux matches de se priver de son maître à jouer au milieu de terrain, Houssem Aouar. Un choix fort qui n'a pour le moment pas mis en difficulté l'équipe de France, passée du 4-3-3 au 4-2-3-1, avant de revenir à un 4-3-3 plus classique contre la Roumanie.

Plusieurs changements ont été effectués pour trouver la bonne formule, mais il est difficile pour l'instant de sortir des individualités, exceptés les plus en vue Dayot Upamecano, Jonathan Ikoné et Paul Bernardoni. Des éléments forts sur lesquels il faudra compter jeudi contre l'Espagne.

Le retour du Lyonnais Moussa Dembélé à la pointe de l'attaque ne sera pas de trop non plus, pour tenter de forcer le verrou adverse.