Équipe de France, Deschamps : "Si quelqu'un n'est pas au niveau, je peux le mettre sur le banc"

Commentaires()
Getty Images
En conférence de presse après la victoire de l'équipe de France contre l'Albanie mercredi au Stade Vélodrome (2-0), Didier Deschamps a livré son analyse sur le match.

L'équipe de France a empoché son billet pour les huitièmes de finale de l'Euro en dominant l'Albanie dans les ultimes minutes de la partie (2-0) grâce à des réalisations de Griezmann (87e) et Payet (90+5e). Une victoire au forceps que Didier Deschamps a commenté dans la salle de presse du Stade Vélodrome.

Les choix tactiques et le 4-2-3-1 des Bleus

Didier Deschamps : J'ai pris une décision en me fixant sur l'opposition. C'est une équipe qui presse beaucoup au milieu, donc j'ai voulu aligner des joueurs pouvant mettre les latéraux en difficulté sur les côtés. Nous l'avons fait dans une certaine mesure, mais pas assez, ce qui signifie que nous avons été déséquilibrés quand nous avons eu le ballon. On ne travaillait pas tous ensemble, c'est pourquoi j'ai peaufiné les choses à la pause, tout en demandant à mes ailiers de se déplacer le plus possible sur les côtés pour élargir leur défense.

Les difficultés rencontrées face à l'Albanie

C'est difficile pour tout le monde. L'Albanie a joué avec beaucoup de cœur et un bon esprit. Je ne dis pas qu'ils n'ont pas cherché à marquer, ils ont la capacité de contrer et ils l'ont fait à plusieurs reprises en première mi-temps. En deuxième, on a eu beaucoup d'occasions, mais le score nul et vierge était un bon résultat pour l'Albanie. Ils étaient souvent nombreux dans leur surface et on a dû trouver des réponses que l'on n'avait pas pendant les 45 premières minutes. Ce but est venu tard dans le match.

La présence de Pogba et Griezmann sur le banc

Pour Paul, c'était plus une décision tactique par rapport à leur équipe de départ. Avec leur système, nous avions besoin de deux récupérateurs au milieu. Paul Pogba a des attributs différents. Antoine et Paul n'étaient pas contents, c'est normal, mais ils se portent bien. Il (Griezmann) a joué 60 minutes du premier match et je sais qu'il est très bon lorsqu'il sort du banc. Il a joué une demi-heure ce (mercredi) soir et a fait la différence, même si je sais qu'il aurait préféré commencer le match. Mais souvent les joueurs qui viennent du banc peuvent faire la différence. Donc si quelqu'un n'est pas à son niveau habituel, je peux très bien le mettre sur le banc pour qu'il fasse la différence ensuite.

Le match de Dimitri Payet

Il a réalisé une grande saison à Marseille et est devenu plus régulier. Il est performant avec West Ham et a toujours eu de grandes qualités lorsqu'il est en pleine confiance. Quand il est confronté à des défis, il est toujours prêt pour la lutte. Peut-être qu'il lui a fallu un certain temps pour montrer tout cela, mais je vais insister sur ce que je disais l'autre jour, je vais le mettre dans des glaçons pour qu'il puisse maintenir son niveau de performance.

Le rendement de l'équipe de France

Je retiens le fait que nous avons six points et que nous sommes qualifiés. Nous ne faisons pas tout bien, c'est sûr, mais si vous avez vu une équipe tout bien faire, montrez la moi... Nous avons été laborieux dans les 45 premières minutes, les Albanais étaient frais physiquement, mais nous avons montré que nous pouvions gagner à la fin. Cela devient une habitude. Je préférerais que mon équipe marque un peu plus tôt. La deuxième mi-temps a été une bonne et avec un peu plus de réalisme nous aurions gagné le match bien avant.

L'état de la pelouse du Vélodrome

C’est un désastre. Ce n’est pas étonnant si on fait un concert d’ACDC un mois avant. Sur le premier match on voyait déjà qu’elle n’était pas bonne. J’ai vu des photos et c’était catastrophique. L’UEFA a fait beaucoup pour récupérer la situation, mais c’est anormal. On n’a pas le droit de faire ça.

Fermer