News Résultats en direct
Nantes

Enthousiasme sur le terrain et en tribunes : déjà un effet Bielsa à Lille ?

18:42 UTC+2 06/08/2017
Lille Nantes Ligue 1 LOSC
Avec une prestation aboutie sur le terrain, les joueurs lillois ont offert un spectacle de choix à des supporters qui ne demandaient que ça !

L'opposition n'a certes pas été des plus difficiles à écarter mais le résultat est là. La manière également. Pour leur première sortie officielle de la saison, les Lillois ont affiché un visage séduisant et ont offert à leurs supporters une belle boufée d'oxygène après plusieurs mois délicats.

Un Thiago Mendes impressionnant, des Nantais à la peine et les 3 choses à retenir de Lille-Nantes (3-0)

Ils ont afflué par milliers aux abords du Stade Pierre Mauroy. Si on est encore loin d'un taux de remplissage de 100%, près de 31 000 supporters étaient présents pour ce premier match de la saison à domicile, en plein mois d'août. C'est déjà 2 000 de plus que lors des deux dernières journées de la saison passée, et on est en pleine période de vacances estivales. Par curiosité ou par "fanatisme", les Lillois sont venus voir.

Et les présents auront été séduits. De la première à la dernière minute, les Nordistes ont joué avec l'intention de faire mal rapidement aux Nantais. Pas de possession stérile lors de cette première sortie, les joueurs ont joué vite vers l'avant, cherchant rapidement les passes verticales, les combinaisons dynamiques et la profondeur sur les côtés. À la parte du ballon, et comme il en est de coutume avec les équipes entraînées par Marcelo Bielsa, les joueurs du LOSC ont cherché à la récupérer rapidement, en jaillissant dans les duels avec une dimension physique importante. À ce petit jeu, Thiago Mendes, Edgar Ié et Ibrahim Amadou ont été impressionnants. Quant à Nicolas De Préville, il a été fidèle à sa réputation de combatant, comme lors de ces deux tacles défensifs coup sur coup au quart d'heure de jeu.

Avec trois buts à son actif, l'équipe lilloise a su concrétiser ses occasions face à des Nantais dépassés par le dynamisme adverse. "Nous avons eu un jeu très dynamique, nous méritons les buts que nous avons marqués et le résultat est juste", s'est contenté d'exprimer le technicien argentin en conférence de presse. Son équipe a su installer un rythme intense, porté par les courses de Malcuit côté droit, les décrochages de De Préville ou les accélérations de Benzia. "Il sait comment se sortir du marquage des adversaires et sait se placer entre les lignes, confirme Bielsa. Il a réussi à construire une bonne partie de nos actions offensives."

Le public a été gâté par la qualité offensive du jeu de Bielsa. Dans une très bonne ambiance, portée par les 30 683 spectateurs, le stade Pierre Mauroy a vibré à chaque but et à chaque action. Les meilleures performances individuelles ont été récompensées par des chants des membres des Dogues Virage Est (DVE), enthousiastes devant le jeu déployé par leurs joueurs. Ce n'était que la première journée, mais on pourrait jurer que ce ne sera pas la dernière fois que ce public lillois vibrera cette saison.

Johann Crochet, au Stade Pierre Mauroy de Lille.