Dijon-Monaco 2-0 - Monaco coule encore à Dijon

Kwon Chang-hoon 권창훈
Getty
Le DFCO a signé un succès extrêmement précieux dans un duel de bas de tableau contre l'AS Monaco (2-0), qui a encore fini à dix.

Pour son grand retour aux affaires, Leonardo Jardim aura du pain sur la planche. Le technicien portugais était présent dans les tribunes de Gaston-Gérard, bonnet vissé sur la tête, pour assister à ce duel de la peur entre le DFCO et l'ASM. Un rapport de force qui a tourné en faveur des Dijonnais, très sérieux pour conclure une semaine pleine.

L'entame de match a pourtant vu les Monégasques tenir le ballon et se procurer plusieurs situations, à l'image de Falcao, qui a buté sur un Bobby Allain encore excellent (15e). Mais progressivement, les hommes d'Antoine Kombouaré ont pris confiance. Après une alerte de Saïd (17e), c'est Kwon, idéalement servi après un appel croisé, qui a débloqué la situation en ajustant Subasic d'un plat du pied parfait (1-0, 24e). Un précieux avantage que les Dijonnais ont conservé jusqu'à la pause, malgré un frisson sur une tentative de lob de Tielemans (44e).

L'article continue ci-dessous

Naldo disjoncte encore

Le second acte a repris sur le même tempo, avant que l'ASM ne se tire une nouvelle fois une balle dans le pied. Déjà expulsé la semaine passée contre Strasbourg, Naldo, complètement à contretemps, a été exclu pour un tacle mal maîtrisé sur Julio Tavares (60e). Il restait alors une demi-heure à jouer et la configuration semblait idéale pour le DFCO. Une demi-heure où Naïm Sliti a définitivement scellé le succès des siens en reprenant victorieusement un centre en retrait de Tavares (2-0, 69e). Déjà auteur de trois buts et trois passes décisives à Saint-Etienne mercredi (3-6), le milieu offensif tunisien conclut parfaitement sa magnifique semaine.

Monaco a jeté toutes ses forces en fin de match, s'exposant logiquement à des situations de contre. Sur l'une d'elles, Jules Keita, au terme d'une longue course, a trop croisé son tir (90e+2). Sans conséquence. Mission accomplie pour le DFCO qui sort de la zone rouge après cette première victoire sous l'ère Kombouaré.

 

Fermer